Vous êtes ici : Accueil » Parc » Et si Alleyras faisait partie d’un Parc Naturel Régional (PNR), que cela (...)

Et si Alleyras faisait partie d’un Parc Naturel Régional (PNR), que cela changerait-il ?

D 22 décembre 2011     H 15:20     A Jean Le Blanc     C 1 messages


agrandir

Saint-Privat-d’Allier a accueilli la semaine dernière près de 250 participants à l’occasion d’un forum de réflexion sur la création du PNR Haut-Allier Margeride.

Cette première discussion a rassemblé des élus, des représentants des forces économiques, des professionnels et associatifs. Lionel Roucan, président de l’association de préfiguration du Parc Naturel Régional des Gorges du Haut Allier Margeride, a tenu à présenter « un projet de vie » et d’avenir pour le territoire du Haut Allier et de la Margeride. Guy Vissac souligne que la question du Parc intéresse et mobilise de nombreux acteurs ce qui devrait aider le processus de constitution.

Concrètement, qu’est ce qui se cache derrière la création du PNR ?

Un parc naturel régional (PNR) est créé par des communes contiguës qui souhaitent mettre en place un projet de conservation de leur patrimoine naturel et culturel partagé sur un territoire cohérent.

Le périmètre d’étude englobe 59 communes autour du Haut-Allier et de ses affluents en Margeride … bien entendu Alleyras en fait parti. Mais le périmètre du Parc n’est pas figé. Une quarantaine d’enjeux a été identifiée et seuls dix d’entres eux feront partis des objectifs structurants du PNR. Voila quelques axes de développement :

> La qualité de l’eau comme un atout de développement économique du territoire

> La promotion d’une agriculture de montagne diversifiée qui préserve les ressources naturelles et tend vers l’autonomie énergétique et alimentaire

> Autres enjeux : l’accueil de nouveaux actifs comme les jeunes ménages, la préservation du patrimoine naturel, le développement industriel et artisanal autour des ressources locales comme le bois, l’éco-construction et l’éco-tourisme en développant de nouveaux produits.

A noter que la ligne ferroviaire des Cévennes est apparue comme bien plus qu’un enjeu : un axe majeur du territoire dont il faut développer les usages locaux (fret, tourisme, voyageurs etc.).

De biens belles perspectives pour structurer le développement de notre territoire !

1 Messages

  • Je voudrais modérer un peu ton enthousiasme au sujet d’un futur parc naturel régional dans le haut Allier. N’y-a-t-il pas des questions à se poser ? Quel est le véritable intérêt d’Alleyras là dedans sachant que le parc s’étendrait certainement de bien au-delà de Langogne jusqu’à Brioude voire plus ? Est-ce que les habitants et les collectivités locales ne vont pas être soumises, économiquement et politiquement (au sens noble), aux administrateurs du parc ? Qui seront ces administrateurs ? Est-ce que la liberté d’entreprendre, voire la liberté de chacun(e) sera touchée par de nouvelles contraintes / règles édictées par on ne sait qui ? Bien sûr du côté des initiateurs on va s’efforcer de rassurer... mais réellement, dans les faits ? Ne peut-on pas faire confiance à chacun pour l’élaboration d’un label géographique protecteur de qualité qui ne correspondrait pas forcément à une nouvelle structure administrative ?

    Ce ne sont que des questions. Nos amis suisses du Val d’Hérens confrontés également à la création d’un parc naturel régional ont eu le mérite de se poser quelques questions essentielles à mon sens sur ce site de débats, ou celui-ci de la radio suisse. Ne laissons pas passer cette réflexion et essayons nous aussi, avec la sagesse de tous, d’évaluer notre véritable intérêt.


en bref


dans la presse


recherche


infolettre

naviguer par mots


le temps