Vous êtes ici : Accueil » Parc » PNR du Haut-Allier : au développement LW préfère le clientélisme

PNR du Haut-Allier : au développement LW préfère le clientélisme

D 8 juillet 2016     H 07:37     A mko     C 0 messages


agrandir

Malgré la manifestation des élus du haut Allier hier à Lyon en marge de la session plénière du conseil régional Auvergne Rhône Alpes le nouveau président de région a fait voter par 83 voix pour, 68 contre et une abstention, l’abrogation de la décision de l’ancien conseil régional d’Auvergne de soutenir le parc.

Ainsi le roitelet populiste sera parvenu à ses fins. Sa décision montre le dédain qu’il éprouve pour notre territoire du haut Allier et pour l’équilibre des territoires dont il a la gouvernance. Les élus de l’ouest de la haute Loire savent désormais à quoi s’en tenir.

Si vous avez un peu de temps retrouvez la séance du conseil régional en podcast ci dessous à partir de 5h25 sur le site de la région. Vous allez pouvoir constater la somme de mensonges invoqués par W et son choix de faire voter les conseillers un à un à haute voix pour qu’aucun puisse s’exprimer en son âme et conscience dans le secret.

Sur La Montagne on relate :


Le projet de Parc naturel régional des gorges et sources de l’Allier est arrêté par son principal financeur qui lui préfère un contrat de territoire.

« On entre dans une période de crise pour le territoire. cela va laisser des traces ». Christine Bannasat, la présidente de l’association de préfiguration du PNR du Haut-Allier, est touchée.

Le conseil régional par 83 voix pour, 68 contre et une abstention, vient ce jeudi après-midi d’abroger la décision de l’ancien conseil régional d’Auvergne de soutenir son projet. Il sera remplacé par un contrat de territoire d’un montant de 2,5 M€ sur six ans.

A la tête d’une délégation d’une cinquantaine de personnes, dont une vingtaine d’élus, Christine Bannasat voulait y croire. Mardi, le CESER (conseil économique, social et environnemenal régional) s’était opposé à cette décision.

Egalement sur France 3.

Ce jeudi 7 juillet, les conseillers régionaux doivent se prononcer sur un rapport mettant fin au parc Naturel des Sources et Gorges de l’Allier. Un projet pourtant en phase finale après l’approbation des communes, des départements et des deux anciennes régions concernées. L’exécutif régional veut cependant y mettre un terme. Les élus de la Dombes concernés également par un projet de parc naturel sont solidaires de leur collègues.

La réaction de la maire de Langeac et conseillère départementale Marie-Thérèse Roubaud dans la Montagne.

Un message, un commentaire ?

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

naviguer par mots


le temps