Vous êtes ici : Accueil » Bien Vivre » Internet à Alleyras : 10 ans après toujours le même bas débit

Internet à Alleyras : 10 ans après toujours le même bas débit

D 11 août 2016     H 14:36     A mko     C 0 messages


agrandir

Et aucun service supplémentaire ! C’est pourtant un anniversaire : le 10 ème de l’arrivée de l’Internet par ADSL à Alleyras. En effet en avril 2006 les premiers internautes de la commune ont pu se connecter avec un débit à l’époque convenable de 2 Mégabits en réception.

Tout le monde le sait : désormais quand on recherche une maison, un logement où que ce soit, on regarde quel est le débit Internet dont on pourra disposer. Cela explique aussi en partie la deuxième désertification rurale galopante de notre secteur.

Ces fameux 2 Mégas d’il y a dix ans c’était sans compter sur l’arrivée de la musique, des vidéos en streaming, maintenant en THD et donc nécessitant des débits beaucoup plus importants, des pages web de plus en plus lourdes, de l’encombrement du réseau communal l’été avec les vacanciers, de la multiplication des abonnés.

A l’époque en 2006 c’était une initiative d’Etat qui avait fait que la commune avait pu être couverte. Le département, la région, n’avaient pas déboursé un centime pour Alleyras. Par contre ils avaient aidé Ouïdes, Saint-Préjet en construisant des locaux...

En 2016, dix ans après, ce petit débit c’est la cata :


- La connexion est toujours limitée à 2 Mbs en réception,
- Elle s’écroule car trop d’utilisateurs en été,
- L’Etat est aux abonnés absents,
- Aucun dégroupage du central pour la diffusion de la télévision,
- Les opérateurs "alternatifs" sont invisibles et n’équipent pas les petites communes,
- La Région et le Département de Haute-Loire ne lèvent pas le petit doigt pour Alleyras malgré des annonces tonitruantes et mensongères : Du 8 Mb pour tous en 2017, la fibre pour tous en 2025 ! Sauf pour les communes comme les nôtres où rien n’est prévu si ce n’est la solution du pauvre (ou du riche), le satellite, HORS DE PRIX et NON FIABLE, nous l’avons maintes fois dit ici et répété. On parle même de supprimer les accès "cuivre" ADSL à 2 Mbs, le peu que nous avons !!!

Des solutions ont été proposées, la commune ne bouge pas et attend...

En août 2016 la carte de prévision du déploiement du très haut débit en Auvergne n’a pas bougé. Et elle ne bougera pas. Alleyras est toujours ignorée.

En mars 2013 nous avons proposé une solution à la municipalité Gazanion : la couverture par radio Wifimax. Elle nous apportait à l’époque un gain appréciable en débit. Les contacts étaient pris, une pré-étude d’un cabinet spécialisé était même fournie : NON catégorique du conseil municipal.

Eté 2015 nous nous sommes avec la nouvelle municipalité alertés lorsque le plan THD présenté par la région dans les locaux du département à Aiguilhe indiquait clairement qu’Alleyras était zappée. Il y a eu des lettres envoyées aux organismes décideurs. Pas de suivi. Acceptation. Aucun changement.

En novembre 2015 voyant le fiasco prévisible nous avons demandé au fournisseur d’accès Wifimax avec qui nous avions conservé de bons rapports s’il était possible de proposer une solution rivalisant avec le THD. Il nous propose alors une pré-étude chiffrée pour la fourniture à chaque abonné d’une connexion à 20 Mbs évolutive à 100 Mbs descendante, en utilisant les installations communales de l’ex TDF du Suc de Labres (Arzac). Pour un prix mensuel à l’habitant de moins de 30 euros téléphonie non comprise.

Le même mois la pré-étude chiffrée est livrée au conseil municipal. Depuis, grand silence.


Nos voisins, eux, sont moins c...

Saint-Privat d’Allier, Montbonnet et Bains sont en train d’être fibrées, car elle font partie de l’agglo du Puy. Ouïdes ainsi que le Bouchet Saint-Nicolas vont bénéficier d’une montée en débit VDSL (100 Mb). Saint-Haon et Saint-Christophe d’Allier sont équipés en Wifimax désormais avec 20 Mbs.

Des maires ruraux se bougent : l’association des maires ruraux de Haute-Loire (AMR43) propose une solution intelligente, demander à Orange l’équipement systématique de tous les pylônes de radiotéléphonie mobile en fibre optique pour distribuer la 4G et en profiter lorsque la fibre traverse une commune pour l’équiper d’une armoire de raccordement. Et à partir de ces armoires fibrer dans les villages.

Et chez nous ?

On attend des dieux du téléphone et de l’Internet réunis qu’ils s’occupent de nous. A Alleyras on n’a pas encore compris que les dieux n’existent pas ou plus. Dieu Wauquiez non plus, il ne nous aime pas. Comme on a attendu que la gare SNCF ferme carrément et ne voit plus aucun train s’arrêter jusqu’en 2010.

En tous cas de notre côté il n’y aura pas de troisième tentative pour faire avancer.

On en conclura ce que l’on voudra.

Oh, et la téléphonie mobile ?

Le député Vigier nous l’a promis en début d’année pour la fin de 2016, en 3G et même pour le Pont d’Alleyras.

N’étant par nature pas mauvaises langues nous nous attacherons simplement à le vérifier bientôt.

Un message, un commentaire ?

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

naviguer par mots


le temps

Soutenir par un don