Vous êtes ici : Accueil » Environs » Haut-Allier : Dis moi, comment c’était avant ?

Haut-Allier : Dis moi, comment c’était avant ?

D 14 janvier 2015     H 06:53     A mko     C 1 messages


agrandir

En ce début d’année c’est enthousiaste que le Beau Léon nous fait part de sa découverte : un petit film tourné en 1964 par le docteur Paul Boulagnon de Brioude sur la pêche au saumon dans l’Allier. Rafraichissantes images qui vont au delà du sujet évoqué. Laissons Christophe nous en dire deux mots :

Comme pour beaucoup de rencontre celle que je vais vous raconter dans ma petite histoire s’est faite par hasard. Ici il ne s’agit pas de quelqu’un, et pourtant, quelle belle rencontre.

Depuis que j’habite à Alleyras j’ai entendu nombre d’histoires de pêche et la multitude d’anecdotes qui va avec , et qui se passent (pratiquement) toutes sur la rivière Allier qui berce notre commune depuis des lustres.

Que ces souvenirs soient confiés par Ginou du bourg, par Alain de Vabres ou par Lucien du Pont, ils murmurent tous la même chose : combien notre rivière Allier était poissonneuse avant. Avant, c’est-à-dire dans le temps … dans leur temps à eux. Un temps qui n’est pas si loin que ça finalement.

Et bien figurez-vous que j’étais à la recherche d’infos sur les saumons sauvages lorsque le destin m’a fait croiser la route d’un petit film. Un petit film qui m’a énormément touché car il vient magnifiquement illustrer ce que disent nos ainés. Et je ne vous parle pas d’un film d’aujourd’hui. Non. Il a été tourné en 1964, il y a donc 50 ans. Les couleurs bavent parfois, l’image se déforme de temps en temps mais de mon point de vue ça renforce son charme.

Tout dans cette vidéo transpire la simplicité ; les scènes filmées, les personnages, le montage, la musique de fond, le commentaire.

Quel délice ! Quel bonheur ! Que la vallée du Haut Allier est belle ! Que sa rivière est magnifique !

Pour être honnête avec vous je trouve que de ce petit film se dégage une odeur. Celle de la bonhommie. Celle du temps où il faisait bon vivre.

J’espère de tout cœur que vous éprouverez la même joie que moi en visionnant ce petit retour dans le passé. Votre passé. Notre passé.

Un grand merci aux auteurs de ce petit montage.

Amicalement.

Le Beau Léon.

1 Messages

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

naviguer par mots


le temps