Vous êtes ici : Accueil » Alleyras » Quand Alleyras, Vabres et St-Vénérand étaient baignées par la Loire

Quand Alleyras, Vabres et St-Vénérand étaient baignées par la Loire

D 3 mars 2017     H 17:10     A mko     C 0 messages


agrandir

Ca y est le soit-disant journaliste est tombé sur la tête... Et bien non, en consultant la très officielle carte du cadastre napoléonien aux archives départementales, on peut le vérifier sur le plan de Saint-Vénérand section B première feuille.

Oh c’était il y a longtemps, en 1841. Le géomètre chargé du plan avait-il été au fait de la galéjade courante dans le pays prétextant que la Loire était un affluent de l’Allier, donc que l’Allier devait porter son nom jusqu’à Nantes et la Loire celui d’Allier jusqu’à sa confluence avec l’Allier désormais fleuve ? S’était-il à la fin d’une journée de stress dans son étude laissé allé à l’erreur ? Ou bien le breuvage vert luisant caractéristique du Velay et du Vivarais faisait-il partie de la panoplie des rafraîchissements qu’il cachait dans son armoire à documents ?

En tous cas c’est une des curiosités sympathiques que l’on peut relever en consultant les cartes cadastrales anciennes dans les archives départementales de Haute-Loire.

Quelques autres relevés qui nous concernent :

Le village de Pourcheresse en 1840 :

Le bourg d’Alleyras à la même période. On s’aperçoit que le cimetière était devant l’église.

Le Pont d’Alleyras qui se nommait "Le Pont" tout court et qui était concentré entièrement sur la rive droite du Malaval. Avril 1842.

Le passage en barque du Romagnaguet, très officiel puisque dessiné sur le plan cadastral... Après Romagnaguet on montait sur Romagnac pour poursuivre son chemin vers Chambon le Château.

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Votre message

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

naviguer par mots


le temps