Vous êtes ici : Accueil » Accès » Eboulement d’Alleyras : "Si ça continue nous déblaierons nous même avec (...)

Eboulement d’Alleyras : "Si ça continue nous déblaierons nous même avec tracteurs, pelles et brouettes !"

D 7 août 2015     H 09:46     A mko     C 1 messages


agrandir

250 personnes environ pour ce premier happening contre le non déblaiement de la RD40 et la coupure depuis 5 mois des services routier et ferroviaire résultat de l’inaction du département de Haute-Loire en premier lieu.

Les nombreux présents ont écouté les mauvaises nouvelles annoncées sur le quai de la gare en ce mercredi 5 août. Les habitants des gorges sauvages de l’Allier vont le devenir vraiment, sauvages : ils proposent en coeur d’aller déblayer eux-mêmes la voie, notamment pour assurer un passage sécurisé aux cyclistes qui actuellement n’hésitent pas à passer sur l’éboulement pour éviter de faire les 30 kms de détour et de grimper de 600 à 1200 mètres d’altitude. On les comprend.

L’ultimatum a été posé : si les travaux ne débutent pas d’ici fin août il est fort probable que les riverains se débrouilleront pour dégager les rochers par eux-même, au péril de leurs vies.

Notons dans la foule la présence d’un conseiller régional Vert d’Auvergne, de plusieurs maires : celui d’Alleyras, Saint-Préjet, Langogne... Bien entendu aucun représentant du département ni de WWF.

Evènement très largement relayé par la presse et les médias.

Nous les remercions. Nous étions en direct dans le journal de France 3 Auvergne entre 19 heures et 19 heures 8. Leurs articles et les autres retours sont tous consultables sur le site des usagers des transports du haut-allier .

Quelques images quand même :


Le journaliste de France 3 Auvergne dans l’après-midi


Le camion satellite de direct


Au premier plan le coin presse


Les voyageurs écoutent les fausses annonces SNCF et les messages de Guillaume Pipo, du président du département et du représentant de WWF


 

En exclu lulu les fausses annonces SNCF :
MP3 - 4.5 Mo

 


Bling blang blong : Veuillez vous éloigner de la bordure du quai, attention au passage d’un tronc sans arrêt.

1 Messages

Un message, un commentaire ?

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

naviguer par mots


le temps