Vous êtes ici : Accueil » Alleyras » En 2014, Alleyras joue son prochain sexennat (2/3)

En 2014, Alleyras joue son prochain sexennat (2/3)

D 3 mars 2014     H 16:40     A la rédaction     C 2 messages


agrandir

Voilà un article dont la visée n’est ni polémique, ni partisane. Son seul but est d’attirer l’attention des futurs candidats et électeurs sur quelques grands enjeux qui nous semblent incontournables pour Alleyras dans les 6 années qui viennent. Le prochain sexennat s’annonce d’ores et déjà décisif dans l’avenir de biens des petites communes rurales. Alleyras ne doit pas louper le coche.

EPISODE 2/3 : L’ouverture touristique : plus qu’un enjeu, un axe essentiel de développement pour Alleyras

Nul doute, Alleyras recèle bien des atouts : touristiques, naturels, patrimoniales...mais ils sont au mieux sous-exploités, au pire oubliés.

Les villages reculés ont mis du temps à s’ouvrir sur l’extérieur. Vivant au rythme de l’agriculture et de la paysannerie, la ruralité ne voyait pas d’intérêt particulier à attirer et accueillir des personnes venues de l’extérieur. Alleyras a pourtant fait le choix d’un mode de développement précurseur dans les années 70 pour un village de cette taille. Elle a fait le choix audacieux du tourisme en créant un complexe composé du Cap Vacances et du camping.

Depuis ce tournant ambitieux, le village a poursuivi son essor touristique principalement grâce aux résidences secondaires, sans pour autant développer ses atouts touristiques (à l’exception récente du Cap et de son espace bien-être). Happées par de nouvelles responsabilités liées à la décentralisation (déneigement…), les communes aux moyens limités n’ont pas engagé de vraie réflexion sur leurs stratégies touristiques. Alleyras, hier précurseur dans le domaine de l’accueil touristique, a aujourd’hui été distancée par d’autres communes qui ne bénéficient pourtant pas des mêmes attraits naturels.

Nous avons décidé de soumettre ci-après quelques idées afin de redonner à Alleyras son dynamisme touristique et par conséquent encourager son développement économique.

L’atout patrimonial

Alleyras compte deux églises romanes du XIIe siècle récemment restaurées, de multiples fontaines et lavoirs, 6 fours à pains dont 5 en état de fonctionnement. Récemment grâce à l’association En Camin, l’église d’Alleyras a retrouvé ses racines clunisiennes. Nous disposons de fermes fortifiées, de ruines, de fours à poterie qui ont encore un intérêt… Nos deux églises, joyaux romans, qui attirent nombre de visiteurs ne sont ouvertes que très exceptionnellement. Comment intégrer notre patrimoine à une offre touristique à échelle communale et intercommunale ?

L’aménagement des bourgs et hameaux

Sur la lancée de la restauration des bourgs d’Aussac, du Moulard ou encore d’Anglard récemment, il serait maintenant urgent de revoir l’aménagement d’une partie du Pont d’Alleyras et du bourg d’Alleyras. Les revêtements au sol sont dégradés et l’entretien général des abords ne renvoie pas une image accueillante. Les particuliers et commerçants améliorent constamment leur environnement par le fleurissement et diverses rénovations, il serait bien que nos bourgs soient rafraîchis à leur tour pour que l’ensemble soit plus harmonieux. Les édifices de notre commune méritent un entretien suivi et régulier comme en témoigne la magnifique porte de l’église d’Alleyras qui n’a pas reçu de coup de pinceau depuis une bonne décennie.

La plage et la baignade

Face aux nouvelles réglementations drastiques imposées par l’Etat, la municipalité s’est vue contrainte d’interdire purement et simplement la baignade au lieu dit la Varenne ! Une folie pour les générations qui ont côtoyé ce lieu, mais une folie malheureusement nécessaire.

Reste l’alternative de l’aménagement d’un espace de baignade sur le modèle de Prades ou de Monistrol d’Allier. Il semble à terme incontournable malgré le coût (relatif) d’un tel projet. En effet, même si l’interdiction est aujourd’hui très largement bafouée, la commune ne veut plus se risquer à entretenir la plage. Ainsi, chacun a pu voir les montagnes de poubelles s’entasser à l’entrée du site l’été passé. Ce lieu, point unique de baignade en rivière du Pays de Cayres Pradelles, mérite un minimum d’entretien. En abandonnant ce lieu de baignade, la commune et le territoire nuisent à leur propre développement touristique et sous-estiment complètement les potentielles retombées economiques. Il semble qu’une véritable réflexion s’impose pour envisager le devenir de ce lieu qui attire bien au-delà des frontières communales.

Camping – Aire d’accueil des groupes

Le camping est aujourd’hui au cœur de débats passionnés. Que faire de cet aménagement qui a longtemps très bien fonctionné ? La commune doit-elle conserver la propriété et/ou la gestion de ce lieu ? Quelque soit la position adoptée, le camping requiert aujourd’hui des investissements indispensables à sa modernisation. A l’image des terrains de tennis laissés à l’abandon et des chalets dont la dernière peinture doit remonter à une dizaine d’années, le camping et ses abords ont été négligés. Il est aussi beaucoup plus difficile de promouvoir une aire d’accueil en bordure de rivière lorsque la baignade y est interdite et que l’accès à la piscine toute proche n’est pas possible. Aujourd’hui, d’autres types d’habitats de pleine air ont la cote : yourte, hutte... Enfin, à l’heure où les accréditations sont un gage de qualité et de lisibilité pour les touristes, il faudrait que notre camping passe l’examen lui permettant de retrouver son statut récemment perdu de camping 2*.

La création d’une aire d’accueil de groupe a été très intéressante pour le Pont d’Alleyras. En particulier parce que des dizaines de jeunes faisant bivouac à la Varenne viennent se ravitailler à l’épicerie. Mais depuis quelques années, les différents partenariats avec le CE d’EDF par exemple n’ont pas été reconduits et de moins en moins de groupes s’arrêtent au Pont. N’y aurait-il pas une carte à jouer avec des organismes pour promouvoir cette aire d’accueil de groupe idéalement située ?

PR (petite randonnée) – Pêche – VTT : des activités porteuses

Alleyras dispose d’un maillage de chemins et de sentiers impressionnant. Malheureusement le manque d’entretien en a fait disparaître bon nombre. Mais il y en a tout de même quelques uns qui devraient être entretenus en priorité. Une priorité parce qu’ils permettent de faire le lien entre les hameaux et parce qu’ils donnent accès à des sites exceptionnels : cascades, carrière d’orgues, ruines, château, points de vue. Pour les nombreux promeneurs faisant le déplacement, il y a un réel potentiel à faire revivre.
Mais les chemins ne doivent pas uniquement redevenir une priorité pour les randonneurs. Nous devons pouvoir répondre à la demande croissante des vététistes. Nous disposons depuis peu de trois circuits de VTT au départ du Pont d’Alleyras qui ont été mis en place et fléchés par le VTT-FFC. Les chemins revivent peu à peu grâce à l’entretien réalisé par En Camin... appuyons-nous sur ce travail pour proposer une signalétique accueillante, harmonisée et lisible sur tout le territoire communal. Des panneaux d’affichage en bois pourraient être disposés aux endroits stratégiques pour orienter les visiteurs et susciter leur intérêt pour tout ce qu’Alleyras peut offrir.

Enfin, Alleyras est traversée de part en part par un fleuve majestueux ! Vabres était en son temps réputée pour offrir de superbe partie de pêche. Les sentiers de bord de rivière mériteraient aussi un petit coup de débroussailleuse.

Soutien au tissu associatif

Alleyras a la chance immense de pouvoir compter sur son réseau associatif et ses nombreux bénévoles. La commune ne compte pas moins de 8 associations toujours actives. Elles contribuent à l’animation des hameaux, au rapprochement des habitants, à la promotion ou à la restauration du patrimoine… Elles ont un rôle essentiel dans la vie du village à toutes saisons et il est essentiel que la commune continue d’accompagner leurs projets comme elle a tenté de le faire jusqu’à présent. Les associations ne peuvent mener à terme leurs projets que par une collaboration étroite avec un précieux partenaire municipal.

Promotion de notre destination

Le Cap Vacance, le camping, l’aire de groupe, les maisons secondaires sont essentiels à la vie économique de notre petite épicerie, des bars, gîtes et tables d’hôtes… Cette manne touristique est une chance pour Alleyras d’autant qu’aucun site internet officiel ne fait la promotion d’Alleyras sur la toile. Alleyras est aujourd’hui connue avant tout grâce à son fameux restaurant étoilé. La communication digitale est devenue indispensable et la commune est restée en marge de cette tendance. Un site regroupant toutes les offres, tous les points d’intérêts, toutes les activités apporterait un vrai plus à sa renommée.

Conclusion

La création très probable du PNR des Sources et Gorges du Haut-Allier (Parc Naturel Régional) doit permettre à Alleyras de se positionner comme un pôle touristique « vert » majeur du Haut-Allier. Il ne s’agit pas de promouvoir le tourisme de masse mais bel et bien de tirer profit d’un formidable potentiel naturel. Non, le tourisme raisonné n’est pas un danger, il est une opportunité.

1 Messages

  • Espérons que la lassitude et le renoncement ne l’emportent pas et que ceux qui peuvent le faire s’engageront pour donner de nouvelles perspectives à Alleyras. Sommes-nous maintenant trop peu nombreux pour constituer des listes de candidats réellement motivés ? Ou sommes-nous voués à écoper de candidats récupérés par défaut pour cause de démographie décadente ? Le tourisme, qu’il soit vert ou raisonné, semble être la seule voie de développement économique pérenne pour la commune. Quand est ce qu’on se décide à le considérer comme tel ???????????


    • Faut pas être pessimiste comme ça. Les choses vont se faire. Des bonnes volontés, il y en a !

      Par contre l’expression "démographie décadente" me semble un poil mal utilisée. "Démogarphie en berne", me semblerait plus approprié

      Posons-nous la question : pourquoi un couple avec enfants voudrait s’installer ici ? Y’a t’il une vraie politique d’aide à l’installation dans cette commune ? etc ...

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

naviguer par mots


le temps