Vous êtes ici : Accueil » Alleyras » Disparition : encore un mystère à Alleyras [MAJ]

Disparition : encore un mystère à Alleyras [MAJ]

D 7 octobre 2012     H 21:18     A mko     C 1 messages


agrandir

De notre envoyée spéciale :

Le village d’Alleyras, si paisible d’ordinaire, est le (petit) théâtre d’événements qui ne le sont guère : comme chacun sait, l’association "En Camin..." met chaque été en place une cinquantaine de personnages de paille évoquant l’histoire des lieux, des métiers anciens, ou des héros de contes et de légendes.

Le groupe du "petit chaperon rouge" avec sa grand’mère et le loup constitue un "incontournable" et chaque année il marque le bas de "la coursière", un chemin qui à partir de la route grimpe vers le bourg d’Alleyras.

Quel ne fut pas l’émoi des habitants lorsqu’il fallut constater, voici quelques jours, la disparition des 3 personnages : coup de déprime face au harcèlement des photographes, découverte de nouveaux horizons... les raisons ne manquaient pas qui auraient pu motiver ce départ inopiné. Les conjectures les plus folles ont circulé sur la foi de rumeurs ou de suppositions dont aucune n’a pu être vérifiée, et pour cause....

Les disparus sur la vidéo des ravisseurs

Plus sérieusement, il s’est avéré que les riverains n’avaient rien observé d’anormal (aller-et-venues ou véhicules suspects, notamment) dans les jours qui ont précédé.
Par ailleurs, les autres personnages de paille, se sont prêtés volontiers à des interrogatoires serrés, sans qu’aucun indice précis ne se dégage de leurs témoignages.

Une énorme rançon réclamée

Hélas, la réalité semble devoir dépasser l’imaginable : un message anonyme écrit adressé à notre siège, revendique l’enlèvement et réclame une rançon de 2.000.000.000 € pour la libération des 3 personnages.

Le mail laconique

Dans la vidéo qui accompagne le message, ceux-ci, bien qu’un peu affaiblis, semblent en bonne santé.
Les ravisseurs annoncent qu’il ne manqueront pas de faire prochainement connaître leur identité et le mode opératoire prévu pour le versement de la rançon.

Les personnages ont été vus dans ce chemin pour la dernière fois. Les gendarmes y ont délimité la zone

L’enquête se poursuit dans la plus grande discrétion avec l’appui inconditionnel de la population d’Alleyras, bouleversée par cet événement hors du commun.
Nous avons pu contacter les membres du bureau de l’association "En Camin..."(nous tairons leurs noms par crainte de représailles à leur égard) : le Président (Y.G) et son épouse (J.G) Présidente d’Honneur, brisés par l’émotion ont éclaté en sanglots au téléphone et ont promis une forte récompense à toute personne susceptible de communiquer des renseignements. Le Secrétaire (Ph.G) a donné son sentiment : pour lui, il s’agit d’un coup monté par le FLPP (Front de Libération des Personnages de Paille) qui n’hésite pas à recourir à la violence pour se faire entendre, quitte, comme c’est probablement le cas ici, à "recruter" par la force de nouveaux membres. Le Trésorier (A.S) se dit anxieux concernant le versement de la rançon, mais confiant dans la générosité de tous si aucune autre solution n’est trouvée.

Nous aurons à coeur de vous tenir au courant de l’évolution de cette affaire dont nous savons qu’elle préoccupe les responsables concernés au plus haut niveau.

MAJ du 8 octobre à 19 heures :

La maman des pantins disparus J.G lance un appel aux ravisseurs.

AVI - 2 Mo
J.G. ne peut contenir son émotion

Comme nous pouvons le constater elle répond aux exigences, certes élevées, des ravisseurs (2 000 000 000 euros) en proposant seulement 2 petits euros ridicules ! On pourrait franchement se demander si elle tient vraiment tant que ça à la vie de ses créatures qui souffrent certainement de leur détention sans doute jetées dans quelque lugubre cave humide ou enchaînées dans tel ou tel fourré perdu !

MAJ du 13 octobre à 10 heures :

Et voilà qu’une lettre de menaces vient d’être envoyée aux créateurs des pantins ! Le mystère de la disparition reste entier.

1 Messages

  • Que fait la police ?? Au lieu de s’occuper de petits problèmes sur Marseille, il y aurait quand même plus à faire dans la France profonde (ici) !
    "On" s’empare d’honnêtes personnages de paille sans que personne ne s’émeuve... Comment s’étonner ensuite de la création de milices parallèles ?
    Je suis bouleversée et assure Josette et Yvon de tout mon soutien moral et même de 2 euros de plus pour participer à la rançon. Que chacun fasse son devoir et nos chers amis seront bientôt tirés d’affaire !

    Une amie du Pont


en bref


dans la presse


recherche


infolettre

naviguer par mots


le temps