Vous êtes ici : Accueil » Alleyras » Free Mobile bloqué dans les gorges de l’Allier : réponse du conseil (...)

Free Mobile bloqué dans les gorges de l’Allier : réponse du conseil général

D 20 février 2012     H 18:41     A mko     C 0 messages


agrandir

Notre article du 1er février s’inquiétait -fortement- de la non réception du nouvel opérateur Free Mobile dans notre vallée alors qu’absolument tous les opérateurs, les historiques et les virtuels (NRJ, la Poste, Virgin...) utilisent l’installation commune, mutualisée, ’F-Contact’ du point haut de Verdun près de Saint-Préjet d’Allier, financée par le conseil général de Haute Loire. Nous sommes en effet en zone dite blanche pour la téléphonie, c’est-à-dire dans une région de faible densité de population que les opérateurs n’auraient jamais équipé d’eux même.

Nous demandions à ceux qui se sentaient concernés d’écrire une lettre au conseil général pour lui signaler le problème et demander ce qu’il comptait faire. Nous venons de recevoir une réponse de Chantal Mercier, qui est directrice générale adjointe en charge de la Direction de l’Informatique et de la Logistique au conseil général de la Haute-Loire. Je vous la livre :

Bonjour ,

Nous avons bien reçu votre courrier du 13 fevrier 2012 faisant état des difficultés d’accés aux services de Free Mobile alors qu’il existe des accords entre opérateurs et qu’un plan national de couverture des zones blanches a été déployé .
Vous interrogez Monsieur le Président du Conseil Général sur ce qu’il compte faire auprés de l’ARCEP.


En réponse , je peux vous dire que l’ARCEP a déjà été saisie de cette situation. Cette Autorité indépendante qui est le règlementeur dans ce domaine des télécommunications a en charge le respect des engagements des opérateurs . Elle doit trés prochainement procéder à l’audition conjointe de France Télécom Orange et de Free Mobile aprés avoir auditionner les autres opérateurs et ceci pour aborder la question de l’itinérance entre ces sociétés . Les résultats de ces concertations devraient être connus début mars.

Le Conseil général a effectivement contribué à une amélioration de la couverture en téléphonie mobile du département en acceptant la maîtrise d’ouvrage du plan national et en consacrant une somme importante à ce programme. Il veillera à ce que le principe de l’itinérance (acheminement des communications de tous les opérateurs à partir d’un opérateur leader sur le pylone) soit maintenu.

Monsieur le Président du Conseil Général ne manquera pas de vous tenir informé dés qu’il aura d’autres informations sur ce sujet.


Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’assurance de mes salutations respectueuses.

Chantal MERCIER

Le problème est donc remonté et va être traité. C’est le principal. Espérons que, dans nos pauvres zones délaissées par tous les services publics, nous pourrons au moins bénéficier des avantages d’un opérateur qui a promis de diminuer les factures télécoms. Nous voyons l’importance de l’appui d’une administration départementale déterminée au maintien des services vitaux sur tout son territoire et même dans nos communes reculées, en dehors des routes battues, mais tellement agréables. La présence d’un minimum de services est essentielle et a aussi un impact direct sur l’exode ou non de nos jeunes vers d’autres contrées. Des ailleurs souvent lointains.

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

naviguer par mots


le temps