Vous êtes ici : Accueil » Alleyras » Arte : un puma sur le Gévaudan... ou un lynx

Arte : un puma sur le Gévaudan... ou un lynx

D 5 juillet 2019     H 07:01     C 0 messages


Depuis cinq ans, une rumeur court sur le mythique territoire du Gévaudan : un puma aurait fait son apparition dans la région. Le photographe animalier Bruno Loisel se lance à la poursuite du redoutable félin : arrivera-t-il à le trouver et à prouver son existence ?

Le spectre de la bête du Gévaudan plane à nouveau sur la légendaire contrée du centre de la France. Un puma aurait élu domicile sur les pentes accidentées du mont Mouchet. Agile comme un chat et puissant comme un lion, l’animal fait partie des superprédateurs du continent américain, dont Bruno Loisel a arpenté pendant plus de vingt ans, caméra à la main, le biotope naturel, du nord canadien à l’extrême sud argentin. De la France au Canada, le photographe animalier se lance dans une quête inédite, à la poursuite du redoutable félin. Arrivera-t-il à le trouver et à prouver son existence ?

A voir ce soir vendredi 5 juillet à 19h sur Arte ou dès maintenant ici :

 
 
Mais peut-être comme le conclue le reportage ne s’agit-il seulement d’un lynx. Un cousin dont la présence est avérée.
 
Reportages aussi de France Bleu :


Voir en ligne : Un réalisateur affirme avoir des preuves de la présence de pumas dans le Gévaudan

1 Messages

  • J’ai vu le reportage sur Arte avec ce naturaliste certainement de bonne foi, mais qui croit à cette histoire créée de toutes pièces. il n’y a jamais eu de pumas sur le sol français, même si le relief, la température et les proies de cette région pourraient lui correspondre. Les fameux "témoins" ne connaissent pas la faune locale et n’ont sans doute pas su faire la différence entre un puma et un lynx (lequel serait plus probable car quelques spécimens dans les Vosges réussissent à y vivre et à échapper aux balles des chasseurs ou aux empoisonnements) pas plus qu’ils ne sauraient distinguer une fouine d’une martre. Si puma il y a, il ne peut s’agir que de l’acte malveillant d’une personne qui en a relâché un ou plusieurs dans la nature. Il faut souhaiter pour l’écosystème de la région que ce ne soit pas le cas. Cette région splendide s’embellirait plus du retour du lynx que du retour de la légende de l’animal non identifié qui pourrait encore affoler et semer le trouble chez les éleveurs.


Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Votre message

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

naviguer par mots


le temps

sur twitter