Vous êtes ici : Accueil » La Nature » Ecrabouillé qu’il sera le saumon... dans la micro centrale de la (...)

Ecrabouillé qu’il sera le saumon... dans la micro centrale de la Desges

D 27 juillet 2018     H 09:02     A mko     C 0 messages


agrandir

C’est ce que nous apprend le Canard Enchaîné de cette semaine.

Microcentrale, maxi-dégâts

Au milieu de Chanteuges (Haute Loire) coule la Desges. rivière classée Natura 2000. qui héberge chabots. lamproies. truites et. surtout. le très rare saumon atlantique, lequel, victoire ! y a l’ait sa réapparition. De ce l’ait, le village abrite un Conservatoire national du saumon sauvage. Mais voila qu’une microcentrale d’hydroélectricité d’une puissance de 75 kilowatts (soit l’équivalent d’une consommation annuelle de 200 ménages) va y être installée. Laquelle pourrait bien vider la Desges de ses poissons...

Car elle ne sera pas si microscopique que ça cette micro-centrale voulue par la communauté de communes des rives de l’Allier et que construira Cegelec une filiale de Vinci.

Le sous-affluent de la Loire serpentant dans Chanteuges sera bétonné sur 500 mètres. puis une grande partie (65% de son eau dévalera dans un tuyau de 600 mètres de longueur pour faire tourner une turbine électrique (débit maximum : 1 500 litres/seconde). Coût : l million d’euros.

Un saumon tenté par une remontée de la Desges aura donc le choix entre se faire broyer par la turbine ou s‘aventurer dans le lit naturel de la rivière, désormais quasi à sec en raison de cette dérivation. Lionel Martin. le président de la fédération des pêcheurs de Haute Loire :

"Dire qu’on nous parle de préservation de la biodiversité et qu ’on recrée un ’seuil’. c’est-à-dire un obstacle pour les poissons. alors que, 600 mètres en aval on a reçu des subventions pour en détruire un..."

etc.

Les saumons n‘ont plus qu‘à demander l’asile en Suisse...

Professeur Canardou

Un message, un commentaire ?

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

naviguer par mots


le temps