Vous êtes ici : Accueil » Alleyras » L’opération de Renaud pour libérer Amos détenu au Népal

L’opération de Renaud pour libérer Amos détenu au Népal

D 3 mars 2017     H 08:12     A la rédaction     C 0 messages


agrandir

Renaud Messonnier, connu et apprécié de tous ici à Alleyras, collaborateur de ce site, nous adresse le message qui vient :

Bonjour à tous,

J’ai lancé l’opération libérer Amos au mois de Décembre.

Amos est un libérien de 40 ans que j’ai rencontré à Katmandou. Le Libéria est un des pays les plus pauvres d’Afrique et du monde, Amos l’a quitté car il ne trouvait pas de travail. Il a émigré en Thaïlande, au Cambodge, en Inde et au Népal. Là-bas, il avait un visa tourisme. Lorsqu’il a été appréhendé par la police, son visa n’avait pas été renouvelé depuis plusieurs mois. À raison de 5 $ de pénalité par jour, Amos a écopé d’une amende de 1550 $ et il a été arrêté pour être expulsé vers son pays d’origine. Insolvable, il a d’abord été placé en garde à vue. Puis l’argent de sa famille ne venant pas, en prison. Chaque jour passé derrière les barreaux, Amos remboursait à hauteur de 25 roupies népalaises par jour. Pour une amende de l’équivalent de 1550 $, il était donc condamné à plus de 11 ans...

J’ai décidé de l’aider. L’association qui me soutenait au Népal m’a déjà alloué 1000 € pour cela. J’ai ensuite lancé une collecte en ligne grâce à laquelle j’ai récolté 1170 € à ce jour. Les donateurs m’ont aussi envoyé 1290 € de chèques.
Quand le montant de son amende a été réuni, j’ai engagé et rémunéré à Katmandou une personne de confiance pour me relayer sur le terrain. Elle a finalement pu payer l’amende d’Amos fin Février. Jusque-là le directeur du département de l’immigration ne voulait pas l’encaisser, disant qu’il n’y avait pas assez de place dans sa cellule. Le dossier d’Amos avait aussi été perdu, c’est pourquoi la personne de confiance a dû travailler auprès des administrations pour rassembler les pièces manquantes au dossier. L’amende était finalement de 1018 € car avec son temps passé en prison, Amos avait déjà payé environ 500 €.

Amos a été transféré dimanche dernier au département de l’immigration, en attendant d’être déporté vers le Libéria. Si personne n’avait payé, il serait resté emprisonné jusqu’au 5 Août 2023. Les donateurs et moi lui avons donc d’ores et déjà évité 6 ans, 5 mois et 1 semaine de privation de liberté.

Le passeport d’Amos est périmé. Je suis en contact avec le ministère des affaires étrangères du Libéria pour lui en faire un nouveau. Lorsque celui-ci aura été réceptionné à Katmandou, la procédure d’expulsion va commencer. Après son passeport, il restera alors son billet d’avion retour vers le Libéria à payer. J’ai refait le budget et j’estime qu’il me manque encore environ 450 € pour mener à bien cette opération.


Voir en ligne : Opération libérer Amos


Et donc merci de votre soutien.

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Votre message

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

naviguer par mots


le temps