Vous êtes ici : Accueil » Alleyras » Elections municipales à Alleyras : les candidats répondent aux interrogations (...)

Elections municipales à Alleyras : les candidats répondent aux interrogations des citoyens

D 8 mars 2014     H 10:51     A mko     C 7 messages


agrandir

Pour la bonne information de tous, nous tenions à aborder une série de sujets avec les candidats pour lesquels vous pourrez voter les 23 et 30 mars prochains.

Nous en avons sans doute oublié quelques uns, de sujets, mais rien n’empêche quiconque de poser des questions supplémentaires ici à la fin de l’article, dans le forum, et rien n’empêchera les candidats d’y répondre.

Merci à la plupart de s’être engagé sur leurs intentions par écrit, d’avoir joué de bonne grâce le jeu des questions réponses et de l’avoir fait rapidement, en quelques jours. Les réponses sont publiées ci-dessous par ordre d’arrivée.

Le maire sortant et sa liste n’ont par contre pas daigné faire de même. Nous le déplorons.

D’abord les préambules que les candidats ont tenu à ajouter avant leur intervention. Il y aura aussi des commentaires finaux.

PREAMBULES DES CANDIDATS


Christophe COLPAERT : Dans la mesure du possible j’ai tenté d’apporter un maximum de réponses au questionnaire proposé [malgré le court laps de temps pour le faire], mais c’est que parfois la chose n’a pas été évidente et il me semble utile de préciser pourquoi. S’il est bien un reproche que l’on puisse faire au conseil municipal sortant [et à son maire en premier lieu] c’est le manque de communication totale sur les dossiers traités, les chiffres, les décisions prises. Bref pour l’habitant lambda d’Alleyras dont je suis, il est quasiment impossible de se faire une idée précise de la réalité des choses dans bien des domaines.

Un petit mot aussi pour signaler qu’en face de moi chaque liste est composée de 11 personnes qui peuvent apporter leur contribution aux réponses [d’autant que quelques-unes font partie de l’équipe sortante et possèdent plus de renseignements que je n’en ai moi]. Toutefois, je trouve l’initiative de ce questionnaire intéressante et me suis prêté à l’exercice bien volontiers.


Liste Philippe GAGNEPAIN : Pas de préambule.

Gérard VARLOT : Pas de préambule.

Liste Philippe GAZANION : Non parvenu.

QUESTIONS AUX CANDIDATS : OU VA ALLEYRAS ?

A – DOMAINES DE COMPÉTENCES

Sachant que la commune est menacée de perdre sa compétence (vote du sénat du 25 octobre 2013) sur l’urbanisme et donc sur l’attribution des permis de construire, va-t-elle s’y opposer, puisqu’il existe cette possibilité dans la loi sous certaines conditions, ou quelle assurance auront les habitants d’une bonne gestion par la Communauté de Communes de Cayres Pradelles à qui l’urbanisme va être transférée ?

Christophe COLPAERT :
Nous ne sommes ici que dans un projet de loi qui propose _entre autre_ la rénovation de l’urbanisme. Les communautés de communes hériteraient de la compétence du plan local d’urbanisme (PLU) et donc de l’application des règles d’urbanisme comme l’attribution du permis de construire.
Je ne suis pas contre, sachant que le bureau d’une com com est constitué des élus des villes et villages qui la composent. La décision reste donc dans le giron local, et je n’y vois pas là une réelle confiscation de compétence. Surtout, si le Parc Naturel Régional voit le jour cela deviendra presque une obligation de faire ainsi.

Liste Philippe GAGNEPAIN :
Il est important de conserver quelques prérogatives en matière d’urbanisme : nous sommes les élus de proximité pour les habitants.

Gérard VARLOT :

Si l’évolution vers une perte d’autonomie semble inéluctable, il faut veiller à ce que ce ne soit pas au détriment d’Alleyras ! Une écoute réciproque avec les Elus de la Com-com en est un des préalables.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

B – PATRIMOINE

B1 – Notre eau

Alleyras dispose de sources et pourtant achète son eau à Saint-Haon. Qu’en sera-t-il dans le futur ? On assiste partout à une volonté de retour en régie municipale, il est question ici de donner la gestion du bien commun en délégation à une multinationale comme VEOLIA ou la SAUR. Qu’en sera-t-il réellement ?

Gérard VARLOT :

Personnellement je serai très vigilant sur ce point. Je note que la question n’évoque pas la source qui alimente les fontaines…quelle liste en parlera ???

Nos différentes stations de traitement des eaux vieillissent, au Pont en particulier, et l’état du réseau de distribution n’est pas bon. Quelles sont les investissements prévus ?

Gérard VARLOT :

Je me documenterai. Répondre sans savoir ne servirait à rien.


Ces problématiques d’entretien ne risquent-elles pas de faire exploser la facture d’eau du contribuable ?

Christophe COLPAERT :
Dans l’esprit, je ne suis pas contre une régie municipale de l’eau. Les communes qui ont franchi le pas sont en générales satisfaites de cette transition, mais ils ont plusieurs milliers d’habitants. Economiquement parlant, je crains qu’un tel projet sur Alleyras ne soit pas viable.
En revanche je crois nécessaire de faire un vrai diagnostique du circuit « EAU » sur l’ensemble de la commune d’Alleyras. Tant sur le choix de l’approvisionnement, que sur l’état du réseau de distribution [notamment nos canalisations] et pour finir, oui, quel est l’état de santé de nos 4 stations d’épurations. A la vue des résultats de ce diagnostique les priorités se définiront d’elles-mêmes.

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Nous souhaitons conserver la gestion de nos réseaux AEP. Il n’est pas raisonnable de laisser les réseaux en gestion à des sociétés telles que la SAUR... La proximité doit rester notre préoccupation.

Assainissement :
Il est indispensable de réhabiliter les stations d’épuration particulièrement celle du pont en utilisant des méthodes de traitements actuels et adaptés (ozone, roseaux, UV...)
Le réseau de collecte existe : il serait utopique de le recréer mais pertinent de le gérer différemment en créant un point de traitement indépendant pour Vabres, un autre pour les structures touristiques telles que village de vacances et camping. Cette optique est à approfondir avec les services compétents et les expériences des autres collectivités, qui comme nous, doivent faire face à une faible utilisation en période hivernale et un fort besoin sur deux mois d’été.

Eau :
La commune d’Alleyras achète régulièrement de l’eau à Saint Vénérand, à Saint Préjet d’Allier et ponctuellement à Saint Haon. Ce fonctionnement est éprouvé nul besoin de tout révolutionner.

Gérard VARLOT :

On connait (ou pas) les chiffres nationaux , le pourcentage d’eau perdue par des fuites 30% et parfois plus !), le manque d’eau tellement redouté est à notre porte. « Exploser » est un terme sans doute journalistique. « Augmenter »…me semble déjà bien assez fort.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

B2 – Nos villages et hameaux

Quels projets structurants ?

Gérard VARLOT :

Rien ne peut se faire sans que cela corresponde à un besoin des habitants.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

B3 – Nos monuments, notre patrimoine immobilier et historique

Entretien et mise en valeur : Laissez-faire ou plan d’action / rénovation ?

Exemple alarmant : l’état de la toiture de l’église d’Alleyras.

Christophe COLPAERT :

Je suis 100% pour un entretien, une mise en valeur ET une main tendue vers toutes les idées et toutes les personnes qui voudront aller dans ce sens.
Une multitude de possibilités s’offre à nous : mise en valeur [et restauration si nécessaire et si économiquement possible] de nos 2 églises, de nos fontaines, de nos fours à pain [dont celui bien particulier du Moulard], de l’ancien four à poterie du Pont de Vabres. Création d’un espace dédié au passé commun d’Alleyras et de Vabres sur le métier de potier et l’exploitation des veines d’argile. Mais également des petites choses facile à mettre en place, peu onéreuse et qui peuvent même n’être qu’estivales comme l’éclairage nocturne de la croix templière à l’entrée de Gourlon ou bien des ruines de la tour de Vabres.

Bien sûr tout cela en étroite collaboration avec les associations locales.

Quand à la toiture de l’église d’Alleyras, n’a-t-elle pas été refaite entièrement il y a peu ? Je me souviens encore de cette grue jaune sur la place pendant des semaines. Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? La porte par contre ….

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Les toitures des églises de Vabres et Alleyras ont été refaites au cours de ces dix dernières années : nous sommes surpris par le constat qui est fait !

Gérard VARLOT :

La toiture est récente, pour ce curieux exemple ? Et réalisée par une entreprise agrée des Bâtiments de France !
Bien sûr que le patrimoine local doit être sauvegardé !!!

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

B4 – Biens sectionaux et biens communaux

Quelles en sont les modalités d’accès ?

Christophe COLPAERT :

Les biens communaux sont des biens communs à tous les habitants de la commune. A partir de ce constat je ne peux être plus simple : on demande, on obtient. TANT QUE LE BON SENS PRÉDOMINE !
A moi de poser une question : qu’en est-il du droit d’affouage ici ? Je suis curieux de le savoir.
.

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Les biens de sections sont régis suivant un statut particulier : le principe des ayants droits qui font fumer la cheminée 6 mois et sont inscrits sur les listes électorales de la commune nous paraît désuet mais nous devrons nous y conformer...
Cependant une réactualisation, basée sur la concertation, sera indispensable.

Gérard VARLOT :

Je ne connais pas assez les méandres de ce sujet !!
Je rappelle que ma candidature n’est pas faite pour lancer des tonnes de projets mais bien de me déterminer, en fonction des propositions, sans me soucier de savoir si c’est la majorité du conseil qui les présente ou pas. Seul ce que je croirai être l’intérêt supérieur de la commune me déterminera. Comptez sur moi pour que mes votes soient argumentés et étayés.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

C - VIE QUOTIDIENNE - FACILITÉS ET RÉSEAUX

C1 - Santé

Quel accès aux soins ?

Christophe COLPAERT :

La mairie d’Alleyras ne peut pas faire grand-chose contre l’éloignement des services médicaux je le crains [C’est un combat à mener par notre région, notre département, nos députés] Toutefois si un professionnel de la santé voulait s’installer sur la commune d’Alleyras, je suis d’avis pour que celle-ci l’aide en prenant en charge le loyer ou en rénovant une salle de consultation.
Je suis pour que l’hôpital Emile Roux conserve la plus grande offre de soins possibles, mais ce n’est pas gagné. Une bonne rémunération des infirmièr(e)s de campagne est nécessaire. Plus alarmant pour nous est la remise en question de la convention taxis/CPAM pour le transport des malades. Sans une bonne prise en charge de celui-ci l’accès aux soins pour nos ainés et nos malades sera encore plus difficile.
.

Liste Philippe GAGNEPAIN :

La collectivité ne maîtrise pas le sujet : si nous sommes sollicités nous saurons encourager les projets.

Gérard VARLOT :

Les phénomènes décrits partout en zones rurales sont accrus quand on arrive dans des communes aussi isolées que la nôtre. Ce n’est pas pour cela qu’il ne faut rien faire. Guetter les initiatives, opportunités et y aller franchement !

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

C2 - Services : poste, école

Quel avenir pour notre point Poste ?

Liste Philippe GAGNEPAIN :

La collectivité, en concertation avec la Poste, s’efforcera de trouver une solution pendant les périodes de fermeture de la mairie.

Doit-il être maintenu en mairie ?

Christophe COLPAERT :

Je suis de ceux qui pensent qu’il faut maintenir le point poste à la mairie. Mais je ne nie pas le côté pratique qu’il y aurait à avoir un point poste en bas pendant la période estivale. A réfléchir.
Quand au retour d’une école chez nous. Si ça arrive j’en serai des plus heureux … mais ne rêvons pas.
.

Liste Philippe GAGNEPAIN :

OUI

Gérard VARLOT :

C’est la moins mauvaise solution. Je note seulement que les vacances de la Secrétaire entrainent la fermeture du point Poste. Et que c’est en période de pointe en termes de population. C’est la vraie question réaliste à se poser : Non pas priver la Secrétaire de congés (!!) mais trouver une solution valable de remplacement.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

C3 - Commerces de proximité

Quel développement ?

La commune doit-elle favoriser ses commerces pour ses propres achats ?

Christophe COLPAERT :

Le développement d’un commerce concerne d’abord le commerçant. Si celui-ci pense que la mairie pourrait avoir un rôle utile dans son projet, qu’il sache que moi élu maire il aura toujours une oreille attentive et intéressée.
En tous cas, nous avons 3 commerces au Pont qui sont sur une même route dont il est grand temps d’en refaire le revêtement. Il faut aussi garnir les entrées de la commune de panneaux indiquant de façon claire quels commerces nous avons. Des bacs à fleurs l’été, des poubelles, des bancs, un éclairage intelligent. Encore une fois des choses pas si compliquées à mettre en œuvre.
Quand à favoriser nos commerces ET nos producteurs locaux pour les achats et/ou l’organisation de festivités par la municipalité, ma réponse est oui, cent fois oui.
Mais on parle bien de favoriser, rien d’obligatoire, ni pour les uns ni pour les autres.
.

Liste Philippe GAGNEPAIN :

OUI évidemment.

Gérard VARLOT :

Les efforts faits concernant l’épicerie montrent que rien n’est simple mais que la collectivité doit encourager ses commerces. A offre raisonnable, doit correspondre une priorité de bon aloi.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

C4 - Transports bus

La commune est très mal couverte par les lignes de bus du département de Haute-Loire : un seul vers le Puy le mercredi en période scolaire. Qu’est-il prévu pour améliorer cette situation ?

Christophe COLPAERT :

Y’a-t-il vraiment une demande en ce sens ? Si oui, et bien, c’est le travail d’un maire et de son conseil municipal que d’essayer d’obtenir que la commune soit mieux desservie.
.

Liste Philippe GAGNEPAIN :

N’ayant pas suffisamment d’éléments pour répondre...

Gérard VARLOT :

Faire entendre sa voix est une obligation. Obtenir quoi que ce soit n’est pas pour autant garanti.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

C5 - Transports train

Qu’est-il prévu pour l’amélioration de l’accès à la gare halte ?
Quelles relations avec la région Auvergne, autorité organisatrice des TER et avec la SNCF ?

Christophe COLPAERT :

Il me semble assez logique et important que notre gare dispose d’un accès propre, bien délimité et accessible à tous. Il y a là quelque chose à faire pour améliorer la situation d’aujourd’hui. Une discussion dans ce sens doit être entamée avec la SNCF sans tarder.
Je sais qu’un collectif pour la défense des usagers de notre ligne ferroviaire existe déjà, en tant que maire ou adjoint je le rejoindrai et pèserai de tout mon poids d’élu pour faire avancer les choses.
.

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Poursuivre les discussions avec la SNCF.

Gérard VARLOT :

C’est un peu le même sujet que ci-dessus. En tant qu’habitant d’Alleyras, je regrette l’avenir que la SNCF projette pour cette ligne. J’ai donné énergie et temps pour cette fête où nous avions le Cevenol pour thème. Alleyras n’a pas la puissance d’inverser les grandes décisions. On ne doit pas fermer sa bouche pour autant.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

C6 - Point d’approvisionnement en carburants

Certains villages s’équipent en pompes automatiques de distribution. Une telle solution est-elle envisageable ici ?

Christophe COLPAERT :

Je doute de la réelle utilité d’une pompe à essence sur Alleyras. Et où la mettrait-on ?
Les frais liés à une telle implantation seraient trop élevés. Chacun arrive à trouver son essence lors d’un déplacement sur Saugues, Costaros, Le puy, Cayres ou Saint Privat d’Allier.
.

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Si une firme veut investir localement nous serons prêts à négocier mais sommes conscients du fait que certaines installations alentours ne peuvent être dupliquées car basées sur un existant.

Gérard VARLOT :

Non.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

C7 - Désenclavement et déneigement des routes

Les relations avec le département sont-elles à ce point si mauvaises pour que l’ouverture d’un accès vers Le Puy ne soit plus assuré correctement lors des épisodes neigeux pour les habitants des gorges via Saint-Jean Lachalm, voie habituelle empruntée par les habitants ?

Christophe COLPAERT :

J’ai lu sur votre site que les choses vont peut-être évoluer dans le bon sens. C’est bien et je félicite ceux qui en sont à l’initiative. Il est clair qu’on mérite un vrai déneigement pour nos scolaires, nos travailleurs qui passent par St Jean Lachalm. Il faut donc peser de tout son poids d’élu [et de diplomate] pour faire comprendre cela.
.

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Nous devons engager des négociations avec le Département afin que soient reconnus et traités prioritairement les parcours de ramassage scolaires via Saint Jean Lachalm et le collège de Landos.
Ils sont aujourd’hui traités comme du réseau secondaire et donc particulièrement dangereux.
Si nous souhaitons stopper l’hémorragie démographique il est indispensable de rendre les routes praticables.

Gérard VARLOT :

Ceux qui vivent ici savent que je suis prêt à monter au créneau… ! Mais je ne crois pas que le découpage en zones de déneigement soit une question de bonnes relations. Ce blog vient de montrer récemment que nous ne sommes pas ignorés. A condition d’exprimer notre situation avec les bons arguments.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

C8 - Téléphonie mobile

Comptez-vous maintenir la politique actuelle de non couverture en téléphonie mobile du Pont d’Alleyras et alentours, en vous engageant clairement par exemple dans la promotion d’une zone blanche pour personnes électrosensibles,
ou bien quelle démarche ferez vous pour rapidement attirer un opérateur capable de couvrir correctement les villages, par exemple à partir du site communal d’émission ex TDF qui n’est plus utilisé ?

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Il sera urgent d’y palier par le biais, si possible, de l’ancien relais d’Arzac ou toute autre solution.

Gérard VARLOT :

Sur ce point comme sur d’autres, j’attends de voir ce que les Equipes proposeront…

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

C9 - Internet

Nous disposons sur la commune de connexions de 2Mbs maximum, que fera-t-on à Alleyras pour l’améliorer et tendre vers le Très Haut Débit, supérieur à 20 Mbs, dont nos voisins directs vont bénéficier, et à quelle échéance ?

Christophe COLPAERT :

Je suis totalement favorable pour améliorer la couverture téléphonie mobile et tenter d’obtenir le haut (voir le très haut) débit pour notre village et ses hameaux. Pour l’un comme pour l’autre, comment y parvient-on ? Et bien déjà on se renseigne sur ce qui est envisageable, sur ce qui est réellement possible, puis on prend contact, on charme, on négocie, on râle, on exige, on fait jouer la concurrence, on innove, on saisi les opportunités, on investi s’il le faut. Bref, on se bouge pour ne pas devenir une Zone transparente et on démontre aux gens que nos campagnes peuvent être très bien connectées, le cadre de vie en plus.
.

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Il faut utiliser les technologies à notre disposition et tenir compte des dossiers déjà proposés.

Gérard VARLOT :

Confer C8. Je dirais juste que certaines banlieues de Lyon sont moins bien couvertes que nous !!!

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

C10 - Hameaux et villages

Etat des rues, voies et routes. Quels investissements et plans prévus pour leur entretien ou leur réfection, et selon quelles priorités ?

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Il est indispensable de monter un programme fixant des priorités et il sera d’ailleurs utile de savoir si nos instances en place ont déjà des demandes de subventions introduites, depuis combien de temps et pour quels hameaux ?? Depuis cinq ans nous entendons parler de l’avenue de la Gare, du chemin de l’Ecole et rien n’a été fait certes l’alibi actuel est l’enfouissement des câbles mais il y a cinq ans il n’en était rien...
Il y a cinq ans Alleyras a choisi de goudronner des chemins qui partent en direction de communes limitrophes sans suite au delà de nos limites : quelles sont effectivement les priorités ??
Nous devons réhabiliter de façon pragmatique : ne pas faire l’amalgame entre l’accès aux champs ou forêts et les bourgs ou hameaux.

Gérard VARLOT :

Confer C8. Bien que j’aimerais que l’on considère l’impact touristique primordial de ce poste. Et je le réclamerai !

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

C11 - Réseau électrique et enterrement des lignes moyenne tension

Où en est-on de l’enfouissement ? Comment s’effectue la recette de la partie des travaux effectuée sur le domaine communal ?

Christophe COLPAERT :

L’enfouissement des lignes : nous sommes en plein dedans. Pour connaitre le reste [recette et autres] je vous invite à contacter la mairie. L’information est là-bas et pas ailleurs.
.

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Sans objet pour notre liste : nous n’avons aucune information.

Gérard VARLOT :

Confer C8

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

C12 - Agriculture et environnement

Les zones agricoles façonnent nos paysages. Quel type d’agriculture et d’élevage la commune soutiendra-t-elle ?

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Concertation avec les agriculteurs.

Gérard VARLOT :

Il y a des agriculteurs candidats sur des listes, je ne suis pas le mieux placé !! Je suggèrerai juste de penser aux niches.
Un exemple ? Produire des lentilles bio (on en voit au marché !) qui ne sont donc pas AOC, ni produites sur l’AOC…. Je rappelle que j’étais Responsable d’exploitation dans des établissements Air Liquide… et plus compétent en gestion, organisation industrielle qu’en agriculture. Mais l’approche doit être économique : une bonne idée ne suffit pas.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

Quelles incidences va avoir le nouveau réaménagement du barrage de Poutès sur son emprise communale ?

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Il serait peut-être judicieux de joindre un volet touristique à ce réaménagement ?

Gérard VARLOT :

Il devrait se faire !? Si c’est le cas, il faudra ouvrir les idées et savoir rebondir en termes d’aménagement des berges etc…

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

D - GESTION COMMUNALE, PRISE EN COMPTE DES SUGGESTIONS DES ADMINISTRÉS ET SUIVI DES ACTIONS

D1 - Quels moyens pour l’information ?

Affichage sur panneaux communaux, bulletins municipaux réguliers, site Internet à jour, sonorisation publique... ?

Christophe COLPAERT :

Je pense qu’il est temps que la commune rénove ou change certains panneaux d’affichage public. Sur ceux-ci y sont publiés des infos utiles que tout à chacun consulte en passant devant, qu’elles viennent de la mairie, d’organismes public, ou d’associations qui proposent des évènements. Je pense que c’est très important pour la population mais aussi pour les promeneurs et touristes de passage.
Des bulletins municipaux ? Une nécessité !!
Un site internet attractif et mise à jour régulièrement ? Qui peut être contre !
.

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Oui voir notre programme.

Gérard VARLOT :

Réunion publique tous les 3 mois. Ouverture aux idées, explications de décisions. Je le demanderai haut et fort.
Pour le reste on est limite trop petits pour éditer un bulletin. Un site internet ? c’est une évidence.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

D2 - En cas de sujets potentiellement polémiques

Des réunions publiques de consultation seront-elles organisées ?

Christophe COLPAERT :

Faire des réunions publiques pour expliquer un projet ou pour débattre de celui-ci me semble tout à fait concevable et sain, en donnant la parole à chacun [acteur du projet ou pas]. Mais au-delà les habitants doivent réapprendre le geste simple de venir en mairie pour poser leurs questions, faire part de leurs attentes ou de leurs craintes.
.

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Oui.

Gérard VARLOT :

Un aparté : Je veux bien en tenir une pour la campagne mais… il me semble que les deux listes devraient nous offrir une vue de leurs programmes dans une réunion publique !!! On verra qui…le fera.

Confer D1.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

D3 – Chantiers :

Comment en seront effectués le suivi et les recettes ?

Liste Philippe GAGNEPAIN :

 ???

Gérard VARLOT :

Confer C8

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

D4 – Finances :

La masse salariale actuelle de la commune est-elle en accord avec ses moyens ?

Christophe COLPAERT :

Sauf erreur de ma part la masse salariale d’Alleyras se limite à 4 personnes actives [dont une saisonnière] je n’y vois pas un trop plein. Bien au contraire je prône depuis longtemps l’embauche d’un saisonnier supplémentaire (à mi-temps) pour le camping et qu’enfin, les horaires d’accueil, le travail administratif, le nettoyage, le relationnel se fassent dans de bonnes conditions. Et qu’on ne vienne pas me dire que ce ne serait pas rentable, ce camping est plombé volontairement depuis des années et il ne faudrait pas grand-chose pour qu’il devienne un des + attractifs des gorges de L’allier. Les recettes seraient en hausse, les salaires payés et des investissements pourraient même être prévus à court et moyen terme.
.

Gérard VARLOT :

Confer C8.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

D5 – Aide intercommunale :

Alleyras bénéficie-t-elle réellement des moyens mis à sa disposition par exemple par la Communauté de communes de Cayres Pradelles dont elle fait partie ?

Christophe COLPAERT :

C’est une excellente question !!
.

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Nous espérons le découvrir dans un proche avenir !

Gérard VARLOT :

Un des sujets sur lesquels je voudrais me concentrer. Mais, simple élu, aurai-je accès aux postes concernés ?

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

E - AVENIR D’ALLEYRAS - ATTIRER DE NOUVEAUX RÉSIDENTS

E1 - Quels réels projets pour inverser la courbe du dépeuplement ?


Le rappel qui fait mal :

1901 : 778 habitants

1926 : 646

1954 : 473

1975 : 342

1999 : 231

2008 : 174

2009 : 173

2011 : 171

Gérard VARLOT :

Malgré cela 250 votants (pas loin). Songez que 35% des votants n’habitent pas ici. Qu’ils votent, bien sûr que oui !! Qu’ils décident de l’avenir avec les habitants, mais pas à leur place, je suis certain que ce scrupule est présent dans les têtes des votants.

Deuxième réflexion : Le constat chiffré ci-dessus est encore plus alarmant qu’il n’y parait (!!) En effet, le rapport actifs/retraités a basculé notablement. On est moins nombreux et beaucoup plus âgés. La pyramide des âges est pour le moins préoccupante.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

E2 - Quelle vision, quels axes de développement pour Alleyras ?

Télétravail ? Tourisme ? Elevage ? Agriculture ? Recherche de labellisations AOC ? Etc.

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Le télétravail est effectivement une piste à explorer mais il faut disposer de moyens de com actuels en téléphonie et internet sinon ? ? ?
Le tourisme est a développer de façon harmonieuse et responsable en réhabilitant les structures existantes telles que le camping, le terrain de tennis ou si les souhaits ne sont pas leur rénovation alors envisageons rapidement une reconversion : les friches ne sont pas valorisantes pour notre commune.
L’élevage et l’agriculture ont aussi leur place à Alleyras mais la collectivité ne peut se substituer à chacun.
Toutes ces questions relèvent des initiatives privées.

Gérard VARLOT :

Un peu tout ça, oui. Pas une seule voie à privilégier , mais toutes sont à explorer.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

E3 - Quel accueil pour les entreprises voulant s’implanter ?

Par la réhabilitation de bâtiments communaux ?

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Oui ou par la gestion de terrains d’où l’importance de conserver la maîtrise des permis de construire.

Gérard VARLOT :

...qui ne seront pas adaptés… ? non. Au fait quelle est la liste de ces biens communaux ?

En fait la clé c’est le désenclavement. Soit on vient et repart d’Alleyras vers Le puy toute l’année sans souci, soit c’est mort. (Si j’exclue le tourisme qui peut se contenter d’une activité estivale).

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

E4 - Quels projets structurants ?


Quels seront-ils ?

Liste Philippe GAGNEPAIN :

En fonction de porteurs de projets car une fois de plus la collectivité peut susciter l’envie par un cadre de vie agréable, mais pas se substituer à l’entrepreneur.

Gérard VARLOT :

Confer C8.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

F - POIDS ET PRÉSENCE DANS LES MACROS STRUCTURES DONT ALLEYRAS DEPEND

F1 - Intégration et poids à la Communauté de communes ?

F2 - Présence et poids au sein du SMAT du Haut-Allier et du futur Parc Naturel Régional ?

F3 - Présence et poids au Conseil Général de Haute Loire ?

F4 - Présence et poids au Conseil Régional Auvergne ?

F5 - Quelle présence dans le réseau des sites clunisiens ?

F6 - Quelle présence dans le réseau des édifices romans ?

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Pour toute la rubrique F la commune d’Alleyras doit avoir des représentants fiables et crédibles qui ne seront pas de simples figurants mais des acteurs !

Gérard VARLOT :

Je donne mon avis pour l’ensemble des questions du point F :
Toute action permettant de se faire entendre et connaitre est à privilégier. Alleyras seul, c’est peu de choses. Pas assez. Mais se concerter, s’unir avec nos voisins… pour exister.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

G – VIE ASSOCIATIVE

G1 - L’aide aux associations

La subvention annuelle et l’aide matérielle sera-t-elle maintenue ?

Christophe COLPAERT :

Pourquoi l’aide aux associations ne serait-elle pas maintenue ? Voilà un vivier de bonnes volontés. Je dis moi : « Passons à la vitesse supérieure ». Exposés vos projets … même les plus fous.
Une mairie ne peut pas vouloir autre chose que des habitants heureux et qui ont envie de se réunir autour d’une même passion. Et bien souvent cette passion s’avère un bienfait pour la commune.
Associations, vous me trouverez toujours à vos côtés.
.

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Oui au vu des projets portés et de leur crédibilité.

Gérard VARLOT :

J’espère !

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

G2 - Quel accompagnement et soutien dans leurs projets ?

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Le soutien n’est pas uniquement financier mais organiser de l’inter-associations est indispensable : nous ne devons pas gaspiller nos énergies mais les fédérer afin d’être plus performants.

Gérard VARLOT :

Il y a eu des points positifs dans les années récentes (au Pont et à Alleyras, deux projets ont été soutenus). Quelques couacs aussi.
J’attends du conseil un ferme soutien à l’idée d’une passerelle.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

H - RAYONNEMENT - CULTURE

H1 - Programmation des salles existantes

Petit théâtre, salle associative du Pont.

Christophe COLPAERT :

La programmation actuelle est bien pauvre. Je pense qu’actuellement il manque un vrai savoir-faire, une vraie envie dans ce domaine. Puis ne nous le cachons pas le petit théâtre n’a rien d’accueillant pour l’heure. Personne à la mairie n’est en charge de la culture. Aucune loge n’existe, l’éclairage de la scène est complètement raté et pas une rallonge n’est disponible au cas où. L’inconfort sonore de la pièce du bas est terrible.
Et pourtant avec un bon accueil, un peu de matos, une main tendue vers les troupes amateurs et des tarifs attractifs une programmation peut très vite voir le jour. Des spectacles, des conférences, des expos, des démonstrations, du théâtre, etc. Pour le plaisir de tous, petits et grands.
.

Gérard VARLOT :

On peut mieux faire….

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

H2 - La bibiothèque

Quels projets ?

Christophe COLPAERT :

La lecture est source de culture et d’évasion. Je suis favorable à tout développement de la bibliothèque et à continuer à la rendre accessible à tous.
.

Gérard VARLOT :

Comment ne pas applaudir ce vrai point d’accroche culturelle ?

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

H3 – Fêtes populaires

Quels projets ?

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Synthèse :

La gestion actuelle des salles pose problème : il est grand temps de réunir les associations et organiser une concertation saine.
Il est évident que la salle du petit théâtre doit, en priorité, être affectée à des manifestations culturelles surtout lorsqu’un calendrier intercommunal a été établi.
La bibliothèque fonctionne très bien : il faut aborder la question avec la personne qui s’en occupe actuellement afin de définir les besoins complémentaires.
Les fêtes populaires demandent beaucoup d’énergie et de bénévolat...

Gérard VARLOT :

Je souhaiterais que rien ne se décide… sans les associations. Autour d’une table. Les écouter… et selon les résultats… lancer quelque chose en commun ?

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

I – RAYONNEMENT - TOURISME

I1 - Camping municipal

Qu’est-il prévu pour sa gestion, son entretien, son fonctionnement et sa publicité ?

Christophe COLPAERT :

Vaste sujet et je me suis déjà exprimé dessus à maintes reprises. Il mériterait à lui seul un débat. Pour le coup je vais être plutôt sobre dans ma tirade.
Ce camping est sous-administré, sous-valorisé [volontairement ? par ignorance ?] Il y a urgence à investir dedans [et pas du tout à perte comme certains le laissent entendre] Le premier investissement que l’on doit faire dans ce camping, c’est l’application du bon sens, la mise en œuvre des bonnes idées et effectuer le + rapidement possible la pose de panneaux indiquant la présence de celui-ci à toutes les entrées d’Alleyras. Saviez-vous qu’en 2014, je dis bien en 2014 nous n’avons toujours pas un panneau à l’entré du camping qui vous souhaite « Bienvenue Au fil de l’eau - Camping municipal ** ».
Non, on scotche encore et toujours une feuille imprimé sur la fenêtre du bureau d’accueil.
.

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Le camping ne répond plus à l’attente de la clientèle : il est grand temps de devenir pro en proposant un accueil qui soit digne de notre époque... Changer le classement, proposer des hébergements originaux... Nous avons un cadre magnifique complètement sous utilisé.
La création du site Internet de la commune devient alors indispensable de même que l’adhésion à des chaines volontaires de promotion car créer l’hébergement ne sera pas suffisant il faudra en assurer la promotion et le remplissage : il est aussi très important de cibler la clientèle que l’on souhaite pour Alleyras. 

Gérard VARLOT :

Il faut faire plus ! Comment ? En allant beaucoup écouter les exemples de réussites alentours.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

I2 - Cap Vacances

Quel est son avenir ? Quel développement ? Le dossier épineux des malfaçons héritées des travaux de 2004 (fuites, coupures des raccords électriques) ?

Christophe COLPAERT :

Oui il y a un réel besoin d’une réunion avec CAP’VACANCES. On a besoin de les entendre sur la conception qu’ils se font d’un accord gagnant/gagnant entre eux et nous. Entre autre : les jobs d’été pour nos jeunes / les emplois saisonnier pour nos chômeurs / l’arrêt immédiat de spoiler les activités estivales misent en place par d’autres / l’accès à la piscine pour nos enfants, etc …
Pour ce qui est des travaux anciens (et futurs) un bilan est necessaire.
.

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Aujourd’hui nous avons un gestionnaire et donc une chance importante (Cayres a dû fermer faute de) il faut optimiser les relations avec ce dernier et consolider la structure afin de ne pas mettre en péril le devenir : « Jouons gagnant-gagnant ! »

Gérard VARLOT :

Conscient de devoir étudier à fond toutes les données de ce sujet avant de parler !

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

I3 - Développement touristique

Quelle stratégie ?

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Conforter nos existants et les mettre en exergue.

Gérard VARLOT :

Confer C8. Voilà un des sujets sur lesquels on doit débattre : à quoi bon faire venir des touristes si :
On ne leur offre pas de quoi se restaurer (notre capacité d’accueil est faible)
On ne leur offre pas de quoi se reposer (notre capacité d’accueil est infime !!)
On ne leur offre pas de quoi visiter, se balader, voire acheter une poterie par exemple….

Projet collectif car il passe par une adhésion des habitants !

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

I4 - Activités hors saison

Qu’est-il prévu ?

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Ouverts à toute proposition, idée rationnelle ! !

Gérard VARLOT :

Par la Mairie ???? Les Assoc ont toujours reçu l’accord municipal pour organiser. Voire un soutien.
Cela reste améliorable, bien sûr. L’arbre de Noel aurait pu être ouvert à tous par exemple.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

I5 - Quel accueil pour les touristes, marcheurs, visiteurs ?

Gites ? chambres d’hôtes...

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Laissons les initiatives aux habitants de notre commune. Certains savent très bien faire : faisons apparaître leurs hébergements sur le site Internet de la commune !

Gérard VARLOT :

Initiatives privées surtout, confer I3.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

I6 - Point de baignade au Pont

Votre position claire. Sera-t-il voué à l’abandon ?

Christophe COLPAERT :

Depuis des générations les gens se baignent là et bien moi je souhaite que ce soit le cas pour encore des générations. Et si la loi devient trop contraignante, on avisera mais je n’interdirai jamais la baignade.
Je vois bien l’effet bénéfique, toutes générations confondues, que produit cette petite plage naturelle sur les gens. Qui voudraient faire disparaitre les rires et les cris de nos enfants de cette plage ?
.

Liste Philippe GAGNEPAIN :

C’est un lieu de fréquentation spontané donc à préserver et maintenir en adaptant la gestion de cette offre naturelle aux contraintes. Des communes comme Monistrol d’Allier ou Prades y parviennent...

Gérard VARLOT :

NON !!

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

I7 – Signalétique - accueil

Envisagez-vous la mise en place d’une signalétique accueillante pour les passants (VTT, Rando, Pêche...) ?

Christophe COLPAERT :

Je reprends une formule déjà utilisée, mais oui 100 fois oui. Une bonne information donnée amène souvent une satisfaction, un bon souvenir. C’est comme cela aussi qu’on attire du bon pour sa commune.
.

Liste Philippe GAGNEPAIN :

Oui : il s’agit d’un petit investissement touristique qui pourra être réalisé mais même moindre, il devra faire l’objet d’une demande de subvention ! !

Gérard VARLOT :

Un détail, mais important. Oui.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

I8 - Passerelle de Vabres

Concernant sa réhabilitation qu’envisagez vous et à quelle échéance ?

Christophe COLPAERT :

Je trouve le projet intéressant mais je manque d’infos.
.

Liste Philippe GAGNEPAIN :

La gestion de l’eau qui coule n’appartenant à personne, le fond qui suivant la catégorie de classement de la rivière peut-être privé ou public, les normes de sécurité et la mesure de l’ambition ( !) doivent être pris en considération avec concertation des parties ayant qualité et au vu de la taille et des financements envisageables le projet verra ou non le jour !
L’alimentation de chacun en eau potable, le traitement des effluents, le développement des moyens de com. sont prioritaires et doivent passer avant la passerelle qui nous fait tous rêver mais de là à voir le rêve devenir réalité...

Gérard VARLOT :

Je suis le plus farouche défenseur de ce projet ! A condition qu’il soit ouvert à ses défenseurs. Je réclame un Collectif, avec Associations, Municipalité et Simples citoyens comme on dit.

Liste Philippe GAZANION :

Pas de réponse.

COMMENTAIRES FINAUX DES CANDIDATS


Christophe COLPAERT :
Comme vous l’avez remarqué je n’ai pas répondu à certaines questions, avant tout par manque de temps et d’informations fiables, mais aussi parce qu’elles étaient parfois trop vague dans leur intitulé.
Pour finir j’aimerai simplement ajouter que je suis candidat pour être élu. Pas pour être contre, pour le plaisir d’être contre. Non. Je veux et je peux être utile à ma commune et ses habitants.
Ce que je souhaite c’est travailler en bonne intelligence avec les autres élus _souhaitons qu’ils adoptent la même philosophie.
Mais s’il est quelque chose qu’il faut retenir de mes propositions c’est l’envie d’aller de l’avant. Pour ma commune. Pour ses habitants. Je veux remettre le sens du contact humain à l’honneur. Faire de la mairie une maison du peuple, une maison où chacun y est le bienvenu.
colpaert43580@aol.com

Liste de Philippe Gagnepain :
AU SOIR DU 30 MARS, A ALLEYRAS , IL NE DEVRA Y AVOIR NI VAINQUEURS
NI VAINCUS MAIS UN GROUPE D’HOMMES ET DE FEMMES CHOISIS PAR LES
ADMINISTRES, PRETS A OEUVRER ENSEMBLE DANS L’INTERET DE TOUS.
SOYONS PRETS ! !
Philippe Gagnepain

Gérard VARLOT :
Ma démarche est claire : je ne souhaitais pas m’investir, mais je ne peux finalement laisser passer cette occasion d’aider notre village.
En entendant qu’il y aurait deux listes ainsi composées, je me suis persuadé que le scrutin livrera un conseil coupé en deux à peu de chose près. Pour éviter de voir le camp A voter les projets A et le camp B les projets B, je pense qu’il est utile que je puisse choisir, en me documentant et en argumentant A ou B selon les cas. Pour le bien d’Alleyras. Et si nécessaire, proposer une voie C... !
Je crois aussi que ma carrière professionnelle m’a permis de savoir appréhender un problème, une négociation.
Je n’ai qu’une ambition qui est d’apporter une voix indépendante, mais je pense que ma présence au conseil sera légitime et utile. Les Electeurs jugeront !!
Gérard Varlot

Liste Philippe GAZANION :
Non parvenu.

PRESENTATION DES LISTES

La composition des listes et l’énumération de tous les candidats déclarés avec photos et programmes sont publiées dans cet article.

2 Messages

  • Depuis quelques jours je me rends compte qu’il règne chez certains une confusion quand au mode de vote pour les communes de moins de 1000 habitants. Je me permets donc d’expliquer avec mes mots ce qu’il en est. [source : memento à l’usage des candidats dans les communes de moins de 1 000 habitants. édité par le ministère de l’intérieur]

    Les élections dans les communes de moins de 1000 habitants sont dites « scrutin plurinominal majoritaire ».
    C’est à dire que nous ne votons pas pour des listes, mais pour des noms, plusieurs noms [d’où le terme : plurinominal ].
    Sur Alleyras nous devons élire 11 personnes, nous devons élire 11 noms. Ce sont ces 11 là qui éliront le maire et les adjoints après l’élection. Les 2 premiers seront également « élus communautaire »

    Alors pourquoi dit-on qu’il y a 2 listes et 2 candidatures uniques à Alleyras ?

    Pour les candidatures uniques il est simple de comprendre qu’il n’y aura qu’un nom sur le bulletin de vote proposé.
    Pour les « listes » le terme est mal employé, nous pourrions l’appeler « un rassemblement de noms » ce serait bien plus logique. Un rassemblement de noms proposant les mêmes idées.
    Pour preuve le droit de panachage qui existe pour les communes de moins de 1000 habitants.

    Le jour de l’élection j’ai le droit de voter :

    Pour 1 nom ; pour 2 noms ; pour 3 noms ; pour 4 noms ; ….. jusqu’au droit de voter pour 11 noms [11 personnes] et pas +
    Non seulement vous avez le droit de voter de 1 nom jusqu’à 11 noms mais en plus vous avez la possibilité de « panacher ». Un droit de panachage des noms et/ou des bulletins votes.

    LE PANACHAGE.

    [Vous devez juste garder à l’esprit qu’il faut éviter de voter pour + de 11 noms. Moins c’est possible, mais + de 11 noms amènera souvent la nullité du suffrage exprimé]

    Le jour du vote vous pouvez :

    Prendre un bulletin de vote où n’est présent qu’un seul nom [candidature unique] et donc ne voter que pour une seule personne.

    Prendre plusieurs bulletins de vote ou n’est présent qu’un seul nom et les mettre ensemble dans une enveloppe.

    Prendre un bulletin de vote où n’est présent qu’un seul nom et y ajouter avec votre stylo ou votre crayon les noms d’autres personnes que vous souhaitez élire.

    Prendre le bulletin de vote d’une liste et le mettre dans une enveloppe. Vous voter donc pour l’ensemble des noms présent sur cette liste.

    Prendre le bulletin de vote d’une liste est en rayer un ou plusieurs noms.

    Prendre le bulletin de vote d’une liste est en rayer un ou plusieurs noms ET y ajouter avec votre stylo ou votre crayon un (ou plusieurs) nom(s) d’autre(s) candidat(s) présent sur les autres bulletins de vote, qu’ils soient candidat unique ou sur une autre liste.

    Prendre les bulletins de vote des différents candidats ou « listes », rayer les noms des personnes que vous ne souhaitez pas élire et mettre l’ensemble de ces bulletins de vote dans l’enveloppe. [ne pas dépasser 11 NOMS au total pour que le suffrage soit valable]

    Prendre une feuille BLANCHE, noter le nom ou les noms du ou des candidats que vous souhaitez élire et mettre cette feuille dans l’enveloppe.

    A noter : que les suffrages exprimés en faveur de personnes qui se sont portées candidates mais qui n’ont pas déposé de bulletins de vote sont valables.

    ********
    N’hésitez pas à vous servir de ce site pour poser vos questions sur le mode de scrutin de ces municipales 2014.

    Cordialement.
    Christophe COLPAERT


  • Réflexion et observation à la question F1 : Intégration et poids à la communauté de communes.

    - Aucune vice présidence pour Alleyras
    - Seul le maire et le 1er adjoint ont droit de vote au sein des commissions qu’ils ont choisies
    - Les conseillers municipaux qui seront présents à d’autres commissions ne seront de fait que des figurants et non des acteurs actifs car ils ne pourront pas voter

    Agréable surprise et info :

    - Au dire de certains candidats "plus d’argent dans les caisses de la commune, ils ont tout dilapidé !" mais miracle le maire annonce une cagnotte de 505 000 E

    - Fausse info, intox, médisance, miracle, don du ciel, legs, généreux donateur, toutes les suppositions sont possibles


    • Présent pour la première fois à une réunion du conseil et après vérifications, il me semble que les réponses aux questions F...répondues par l’équipe en place et contrairement aux réponses "faites" par la liste sortante !!! elles ont le mérite d’être claires : ils seront "acteurs" et non "spectateurs" contrairement au passé et aux dires de plusieurs membres des conseils municipaux des communes appartenant à la communauté de commune.

      De plus, il me semble que vous avez loupé les explications données en début de séance par Monsieur le Maire.
      Je constate que la personne qui vous à donné les chiffres à une oreille très sélective... Il est dommage que vous ne faites pas mention de certains impayés du mandat précédent qui doivent etre déduits de la "cagnotte"...

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

naviguer par mots


le temps