Vous êtes ici : Accueil » Accès » Démantèlement du Cévenol : déclaration de Guillaume Pépy à l’assemblée nationale (...)

Démantèlement du Cévenol : déclaration de Guillaume Pépy à l’assemblée nationale [MAJ]

D 23 novembre 2012     H 07:50     A mko     C 1 messages


agrandir

Le président de la SNCF vient de répondre aux questions des députés mardi 20 novembre dernier lors d’une audition à l’assemblée nationale. Où on sera heureux d’apprendre que l’entreprise de transports ferroviaires a une croissance de 40% !

C’est pour celà qu’il laisse traîner les lignes secondaires malgrè son charabia : il assure pourtant à ses ouailles que le Cévenol reprendra sa desserte jusqu’à Marseille le 4 avril 2013 ce qu’il n’a pu faire avant à cause de travaux entre Arles et Nîmes.

Mais bien sûr ! On le croit sur parole alors qu’en consultant les horaires sur le merveilleux site Internet SNCF tous les trains Bordeaux Nice eux, et les TER, continuent à circuler directement ! Pour eux donc pas de travaux !

Encore des propos mensongers destinés à quoi ? Certainement à rassurer ses interlocuteurs. La volonté cachée est bien de supprimer la ligne du train Cévenol à terme d’autant plus qu’en tant que Train d’Equilibre du Territoire, une labellisation récente, aucune promotion n’est faite sur le site dédié à ces TET à tel point qu’aucune gare de la ligne du Cévenol n’apparaît dans les choix de réservation !!! Merci Monsieur Pépy.

Vous pourrez le constater ici : pas de Langeac, ni de Langogne, ni de Villefort, ni d’Alès. Donc aucune réservation possible. Et donc mort du train annoncée.

Ecoutez aussi le beau discours de Pépy devant les députés. Et sa réponse à la question sur le Cévenol de Jean-Pierre Vigier, député apparenté UMP de Haute-Loire :

Mise à Jour du 28 Novembre :
La presse se réjouit... un peu tard mais bon.
Midi Libre : "Train : bonne nouvelle enfin pour le Cévenol !"

1 Messages

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

naviguer par mots


le temps

sur twitter