Vous êtes ici : Accueil » La Nature » La reconquête pastorale : un projet efficace et ambitieux pour Alleyras (...)

La reconquête pastorale : un projet efficace et ambitieux pour Alleyras !

D 9 novembre 2012     H 14:41     A Jean Le Blanc     C 1 messages


agrandir

Les pentes du château d’Agrain ont, ces derniers mois, retrouvé leur aspect d’antan. Le chemin est dégagé, les terrasses d’époque et les murets sont réapparus et les friches ont été éliminées. Un immense parc à vaches a été intégré autour du château et les promeneurs peuvent croiser, ici et là, de magnifiques Aubrac qui sont chargées de l’entretien des côtes. Serait-ce les prémices d’un vieux rêve, celui de la résurrection du château d’Agrain ?


L’allée (jusqu’alors en friche) bordée de murets juste après le premier ruisseau

Un projet ambitieux mené par l’AFP en partenariat avec le Pays de Cayres-Pradelles

En théorie :

Assisté par le SMAT du Haut-Allier et la communauté de communes de Cayres-Pradelles, l’Association Foncière Pastorale (AFP) du Haut-Allier a signé un contrat NATURA 2000 permettant la reconquête de plus de 50 hectares d’espaces agro-pastoraux dans les gorges de l’Allier. Il s’agit du plus important contrat signé sur des milieux ni agricole et ni forestier pour un budget de travaux de 700 000 € réparti jusqu’en 2016.

En pratique :

Six secteurs d’intervention et de conservation écologique ont été définis :
- 3 unités pastorales sur la commune de Ouïdes : la Ribeyre, le Fieu de Saint-Pierre et les Chauffages
- 3 unités pastorales sur la commune de Rauret : Pey Blanc / Les Fourches, Jonchères, et Côte Rousse
- établir les priorités d’actions pastorales en fonction du choix politique des élus : équipements pastoraux (points d’eau, clôture etc.), travaux d’ouverture des milieux (débroussaillage, éclaircies/élagage/broyage).

A Alleyras ou plutôt à Ouïdes (Agrain est sur la commune de Ouïdes), les travaux ont été effectués par l’entreprise Chacornac (jardins et paysages) pour la fourniture et la pose des équipements pastoraux. Ils ont aussi réalisé les travaux de débroussaillage et d’élagage à l’automne 2011. D’autres opérations de nettoyage sont programmées jusqu’en 2016.
La mise en pastoralisme est réellement concrète avec l’action des éleveurs sur les différentes unités. A Alleyras, Philippe Forestier agit au Fieu de St-Pierre (Ouïdes/ Château d’Agrain) avec un troupeau de vaches Aubrac. Il a pour mission de maintenir dégagés les espaces ouverts. Il pourra compter sur son troupeau d’Aubrac qui se fait un plaisir de l’aider dans cette tâche fastidieuse.


Des équipements pastoraux spécifiques (barrières spéciales pour les promeneurs)

Des enjeux multiples

Au-delà de l’objectif de reconquête des terrains en déshérence, d’autres enjeux sont apparus comme essentiels
- Limitation du risque d’incendie
- Limitation des difficultés de circulation et ralentissement de la fermeture des paysages avec un impact direct sur le tourisme
- Confortation de l’activité économique de certains agriculteurs, qui ont des difficultés pour trouver des terrains

Cette initiative mérite un coup de chapeau car elle a un impact direct, visible et efficace sur notre environnement proche et notre patrimoine. Promeneurs, cueilleurs de champignons, amateurs de beaux sites ne peuvent, aujourd’hui, que regretter la fermeture progressive des chemins. Notons en particulier la fermeture alarmante du chemin donnant accès à la Cascade d’Alleyras. Pouvons-nous envisager une initiative populaire en partenariat avec la municipalité pour rouvrir ce chemin ? Les associations En Camin et Les Amis du Bourg pourraient être à l’initiative d’une journée de débroussaillage sur ce magnifique site de la Cascade. A suivre…

Infos complémentaires :

L’AFP est un regroupement de propriétaires de terrains (publics ou privés) constitué sur un périmètre agropastoral et accessoirement forestier dans le but de d’assurer ou de faire assurer la mise en valeur et la gestion des fonds inclus dans le périmètre constitué.
Dans le cas présent, voici l’établissement du périmètre de l’AFP du Haut-Allier :
- 156 hectares répartis sur les communes de Rauret et Ouïdes, dont une proportion importante de terrains communaux ;
- 46 propriétaires dont les représentants des deux communes.

1 Messages

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

naviguer par mots


le temps

sur twitter