Vous êtes ici : Accueil » Météo » Chaleurs en haut Allier : le barrage de Naussac perd 4 m chaque (...)

Chaleurs en haut Allier : le barrage de Naussac perd 4 m chaque mois

D 8 août 2022     H 16:36     A mko     C 0 messages


agrandir

Qui n’est pas passé à côté de la retenue de Naussac et ne s’est pas inquiété de son niveau qui semble très bas ? Pour maintenir un débit correct dans l’Allier l’établissement public Loire prélève ce qu’il faut d’eau mais les responsables sont inquiets.

En raison de l’absence de pluies fortes entre l’automne 2021 et la fin du printemps 22 le niveau de la retenue de Naussac était déjà très inférieur à la moyenne. Il s’agissait d’un minimum historique.

Les besoins pour entretenir le minimum de débit dans l’Allier (étiage) sont de 60 millions de m3 par an en moyenne.

L’établissement public Loire qui gère Naussac prévoit donc une baisse importante du niveau qui se poursuivra en 2023. On peut constater la chute constante sur cette courbe :

JPEG - 199.5 ko

On voit que sur un mois seulement on a perdu 4 mètres de hauteur de barrage !

Pour autant le débit de la rivière Allier à Chapeauroux est maintenu, voire renforcé :

JPEG - 185.2 ko

Sans aucun doute le pic récent de débit que l’on constate est dû au Chapeauroux qui se jette dans l’Allier et bien entendu aux précipitations courtes mais intenses qui ont eu lieu ce 4 août dernier.

Voilà qui ravira les adeptes du kayak et des sports d’eaux vives.

Par contre la zone de loisirs de Rondin Parc, la base nautique de Naussac font certainement grise mine le niveau du lac étant ce qu’il est et les berges s’éloignant d’autant.

Avant l’orage du 4 août :






Après l’orage, on s’aperçoit que la recharge n’est pas du tout observable, au contraire le lac semble avoir baissé de plus belle :







Voir en ligne : EXPLOITATION DES OUVRAGES DE NAUSSAC ET VILLEREST

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

le temps

sur twitter