Vous êtes ici : Accueil » Bien Vivre » Information de la population : Alleyras choisit une application à (...)

Information de la population : Alleyras choisit une application à télécharger

D 14 janvier 2022     H 09:17     A mko     C 1 messages


agrandir

Pour que les habitants d’une commune soient informés et alertés en cas d’incident, d’intempéries, de danger, ou tout simplement pour les avertir des divers événements, plusieurs solutions existent.

Dans le sud de la France notamment les mairies diffusent leurs informations via un réseau de haut-parleurs et ce depuis des décennies. Ici à Villeneuve Minervois dans l’Aude par exemple :

Mais le système est un peu intrusif quoique faisant partie du folklore local avec la voix chantante des annonces de la secrétaire de mairie.

A Alleyras pour éviter d’aggraver le surmenage endémique de l’employée municipale il a bien fallu trouver d’autres solutions.

La première eut été l’envoi de SMS. Les avantages sont nombreux pour les citoyens : rien à installer sur son téléphone, pas de forfait Internet à avoir, et ça fonctionne sur absolument tous les téléphones. Plusieurs systèmes permettent l’envoi de SMS en nombre, parmi lesquels Maires et Citoyens ou encore Alerte Mairie . Les prix sont abordables : de l’ordre de 20 euros par mois.

Un autre choix est l’alerte par mail : c’est gratuit, tout le monde dispose d’un mail, chacun va volontairement et fréquemment voir sa boite pour consulter ses nouveaux messages et on peut remplir le mail avec tous les documents souhaités. Cela se pratique déjà à Alleyras avec les lettres d’informations de la mairie.

Le troisième choix possible est effectivement une application à télécharger et installer sur son smartphone. C’est le système nouvellement ajouté par la commune d’Alleyras à la lettre d’informations. L’entreprise choisie Illiwap est installée dans la Loire à Saint-Etienne, c’est un gage de proximité.

Actuellement plus de 1500 communes utilisent le procédé, en Haute-Loire par exemple : Saint-Christophe-sur-Dolaison, Saint-Didier-en-Velay, Saint-Etienne-Lardeyrol, Saint-Ferréol-d’Auroure, Grazac, Saint-Georges-Lagricol, Saint-Germain-Laprade, Saint-Géron, Jax, Jullianges, Saint-Jean-de-Nay, Saint-Julien d’Ance, Aurec sur Loire, Espaly Saint-Marcel, Saint-Pal de Mons, Saint-Pierre du Champ, Saint-Pierre Eynac, Saint-Privat d’Allier, Langeac, Saint-Romain Lachalm, Lavoute sur Loire, Yssingeaux, Saint-Vidal, Saint-Vincent, Araulès, Espalem, Sainte-Sigolène, Lissac, Saugues, Bas en Basset, Beaulieu, Beaux, Boisset, Blavozy, Borne, Tence, Brives Charensac, Monistrol d’Allier, Chadron, Ceyssac, Le Monastier sur Gazeille, Pont-Salomon, Pertuis, Le Brignon, Coubon, le Puy en Velay, Retournac, Rozières, Beauzac, Dunières... Une application largement utilisée dans ce département, beaucoup moins chez nos voisins lozériens.

Alors que la solution du SMS peut paraître gênante pour les gens qui ne souhaitent pas être au courant des avertissements de la mairie, ici ceux et celles qui n’en veulent pas n’auront qu’à ne rien faire, soit ne pas installer l’application. C’est nous pensons un bon point puisqu’il est question d’utiliser le canal pour un ensemble d’informations non négligeables et pas seulement pour les messages d’alertes. Après, rien de bien nouveau dans les messages, si on reprend le mail d’info reçu hier ils comporteront :

- des alertes diverses,
- de l’actualité,
- des spectacles...

La grosse différence par contre et le gros avantage de ce nouveau canal est qu’il sera possible pour tous et toutes de signaler des événements aux services concernés. Par exemple :

- un affichage sauvage,
- un dysfonctionnement de lampadaire,
- une décharge sauvage,
- une fuite d’eau,
- un éboulement,
- une chaussée dégradée,
- une poubelle cassée, etc.

Les messages sont dépourvus de toute publicité, normal pour un service public. Si vous voulez télécharger l’application, c’est gratuit, il suffit soit d’aller sur le site d’Illiwap ou bien de scanner ce QR code :

Alain Vinçon, chargé de la communication dans l’équipe municipale et qui s’occupera dans un premier temps de rédiger le contenu des messages, précise à notre demande :


Grace à cet outil la Mairie à 3 objectifs :

- Alerter
- Diffuser les vigilances météo
- Avertir des coupures d’eau ou d’électricité
- Diffuser les arrêtés préfectoraux
- Diffuser les consignes sanitaires
- Informer des actualités de la commune : travaux, événements, fermetures, inscriptions...
- Créer du lien avec les habitants en leur proposant un outil interactif.

Dans un deuxième temps des espaces seront disponibles pour les diverses associations de la commune qui le désireront.

Les seuls arrêtés préfectoraux relayés seront ceux qui impacteront directement la population.

L’outil de signalement est justement là pour essayer au mieux, de réagir plus promptement (dans la mesure du possible) aux divers problèmes qui pourraient nous être remontés.

Dont acte. Ce qui est positif c’est que la commune a le souci de l’information à ses administrés. Bravo.


Voir en ligne : Le site Internet officiel de la commune d’Alleyras

1 Messages

  • Encore une fois c’est plus fort que toi Marc Gouttebroze, il faut que tu égratignes une personne au passage. Quand arriveras-tu à faire un commentaire totalement positif sur la commune d’Alleyras, sur leurs habitants ou sur les gens qui y travaillent. Qu’est-ce que tu vas mêler la secrétaire de mairie avec le fait de mettre un système de communication nouveau pour les habitants de la commune, où es-tu allé chercher que nous faisons ce choix à cause de l’employée de mairie. Pourtant ton article partait bien et était intéressant. Mais "chassez le naturel il revient au galop", ton "sale caractère de fouteur de zizanie" reprend à chaque fois le dessus. Je pense qu’il serait bien d’apaiser les relations entre les habitants de la commune, ça serait profitable à tous et même à toi.
    Salutations.


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

le temps

sur twitter