Vous êtes ici : Accueil » Bien Vivre » Téléphonie mobile dans les zones basses d’Alleyras : Non rien ne changera en (...)

Téléphonie mobile dans les zones basses d’Alleyras : Non rien ne changera en 2017

D 26 octobre 2016     H 09:20     A mko     C 0 messages


agrandir

Contrairement aux déclarations larmoyantes des uns et en adéquation avec le silence de bien d’autres, rien n’a été fait pour améliorer la desserte des quartiers bas de la commune, ni par le député du territoire ni par qui que ce soit. Nous subissons.

[Réponse du député Jean-Pierre Vigier en bas d’article]

Une seule chose est sûre : l’opérateur SFR, à qui notre zone est attribuée puisque nous faisons partie d’une zone blanche, et à qui le département de Haute-Loire a offert ses pylônes, ses terrains et ses bâtiments a pour obligation de couvrir avant juillet 2017 le centre bourg en 3G. Ainsi que celui de toutes les communes du haut Allier et de Haute Loire en zone blanche. Et ce sera à partir des installations existantes, soit pour nous le relais de Douchanez. Donc signal puissant à Monistrol et signal de m.... à Alleyras. Et absence de signal au Pont, au camping et à Vabres. Encore moins en 3G.

C’est la décision n° 2016-0076 publiée en mars 2016 de "L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes" et désormais accessible sur Internet qui nous l’apprend.

Adieu l’installation de l’ex pylône de TDF que la commune voulait céder à un opérateur pour une meilleure couverture, adieu les promesses de couverture correctes de la zone proche de l’Allier.

Qu’on nous démente véhément si une quelconque approche a été faite par un opérateur de radiotéléphonie mobile pour installer quelque chose à Alleyras visant à desservir correctement la population, sur le lieu d’émission existant communal ou autre. Même dans le cadre d’un autre programme par exemple celui visant à améliorer la chose en zone touristique. Ou bien si notre très cher département de Haute-Loire, toujours en pointe en ce qui concerne l’équipement d’Alleyras, a daigné un jour s’intéresser à la possibilité de créer un nouveau local et une antenne sur la commune dans le but de l’attribuer à un opérateur.

Nous venons d’interpeller le département en question dans une lettre envoyée ce jour :

PDF - 81.2 ko

Et nous interpellons aussi le député qui a pris en main le problème il y a quelques mois.

PDF - 76 ko

[Réponse du député Jean-Pierre Vigier reçue le 24 novembre 2016]


Suite à la réunion du Lundi 17 octobre relative aux zones blanches et aux zones grises de la téléphonie mobile sur la 2ème circonscription, veuillez trouver en pièce jointe le communiqué de presse suite à son intervention lors des questions au Gouvernement du mercredi 23 novembre :


Communiqué du 23 novembre 2016
Jean-Pierre VIGIER :
« Monsieur le Ministre, le monde rural est exaspéré d’être déconnecté ».

Nos territoires souffrent d’une couverture en téléphonie mobile insuffisante. Les exemples sont encore nombreux en Haute-Loire. Investi afin de trouver des solutions, Jean-Pierre VIGIER a encore interpellé, ce mercredi 23 novembre, à ce sujet, Jean-Michel BAYLET, Ministre de l’Aménagement du territoire. Aux Questions au Gouvernement, il a ainsi rappelé l’exaspération des altiligériens et des ruraux : « Nous les ruraux, notre téléphone ne capte pas, pas parce que nous sommes dans les tunnels du métro. Nous les ruraux, notre téléphone ne capte pas parce que nous vivons en milieu rural ! ». Tout en demandant au Ministre de faire état de l’avancement des plans actuels, il a rappelé leur insuffisance face à tous les territoires non couverts et le manque de moyens financiers consacrés par l’Etat pour les réaliser. Et pour conclure, une fois de plus, le Député-Ruralité a clamé l’évidence : « Comment voulez-vous assurer le développement de nos territoires avec une couverture en téléphonie mobile insuffisante ? A quand la connexion du monde rural pour que nous ne soyons plus les oubliés de la République ? ». Dans sa réponse, le Ministre s’est engagé à ce que les centres-bourgs sélectionnés par l’Etat et non connectés le soient. Mais peu de nos communes altiligériennes sont ici concernées. Et quant à nos communes en dehors des plans gouvernementaux et où le réseau ne passe pas, le Ministre a été très évasif…


Voir en ligne : Décision n° 2016-0076 du 2 février 2016 approuvant un projet de contrat de partage des infrastructures mobiles en zones blanches

Un message, un commentaire ?

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

naviguer par mots


le temps