Vous êtes ici : Accueil » Alleyras » Enduraid des Gorges de l’Allier : lettre ouverte des riverains

Enduraid des Gorges de l’Allier : lettre ouverte des riverains

D 10 mars 2016     H 16:21     A mko     C 4 messages


agrandir

Polémique sur la manifestation sportive de samedi 12 mars à Saint-Jean Lachalm et Alleyras. Le premier "EnduRaid des Gorges de l’Allier" organisé par le moto club des hauts-plateaux propose de 9h00 à 12h30 une spéciale tracée au cœur de l’ancienne carrière d’Arzac et de 15h00 à 21h00 un circuit qui emmènera les motards du côté de Pont d’Alleyras, puis Pourcheresse (Alleyras), retour sur Pont d’Alleyras, remontée par Arzac, descente sur Saint-Didier-d’Allier et remontée sur Saint-Jean (voir notre agenda). Nous venons de recevoir une lettre ouverte des riverains qui s’étonnent, contrairement à ce qui est diffusé par la presse locale, du peu de cas qu’il leur a été fait.


« Suite à l’article publié sur le journal l’Eveil, en date du 03 Mars 2016 concernant l’enduro de Saint-Jean-Lachalm, il nous semble qu’il y ait quelques divergences. Comme cité par le représentant de l’État en Haute-Loire « les véhicules sont amenés à se déplacer sur les chemins », pouvez-vous alors nous expliquer pourquoi sur certaines parties du tracé, les organisateurs ont commencé à matérialiser le tracé à partir de banderoles et à aménager sur des propriétés privées et non sur des chemins comme il a pu être annoncé ?

Un propriétaire se rendant sur une de ces parcelles forestières, le samedi 05 Mars 2016, a était fort surpris de constater que des membres de l’organisation aménageaient le tracé sur sa parcelle sans en avoir demandé et obtenu pour cette année l’autorisation du propriétaire. Serait-il le seul dans ce même cas ?

La manifestation a bien lieu hors période de reproduction. Cependant les parties hors-pistes traversent en grande partie des remises de cervidés. Ceci risque d’amener un dérangement et un stress aux animaux et entrainer ainsi des dégâts supplémentaires sur les peuplements forestiers.

Nous pouvons également observer l’impact de telles courses sur l’érosion des sols avec la création d’ornières. La traversée des ruisseaux est toujours un impact négatif avec des nombreuses atteintes à ce milieu fragile (mobilisation des sédiments, colmatages, érosions des berges…). L’impact sur les habitats naturels des sites classés Natura 2000 est-il toujours considéré comme nul ?

Avec le recul des années précédentes, les organisateurs s’engageaient à la remise en état des chemins ainsi que la mise en défens du parcours. Or force est de constater, malgré la mise en place de panneaux et / ou de barbelés, de nombreuses motos se réapproprient les parcours hors-pistes et ceux tout au long de l’année. Il est quand même dommage de voir fleurir une nouvelle espèce sur ce territoire : le Rubus barbulus (la Ronce artificielle plus communément appelé le barbelé)... »

Signature :
Groupe de propriétaires, riverains et chasseurs des communes de Saint Jean Lachalm et Alleyras représentés par Michel LAROCHE


Voir en ligne : Le site du MotoClub des Hauts plateaux

4 Messages

  • Merci pour cette initiative ! Quelles garanties les organisateurs fournissent-ils quant au maintien et à la préservation des chemins ? Il est bien entendu que le passage en un même et unique endroit de 200 bolides n’aidera pas à l’entretien des sentiers. Un état des lieux avant et après la manifestation en présence des parties prenantes (propriétaires, représentants communaux, riverains et organisateurs) est-il prévu ? Les communes traversées ont-elles eu leur mot à dire ? Les autorisations ont-elles été délivrées sans la moindre contrepartie ? Mr. Laroche, si je trouve cette lettre ouverte très pertinente, à qui s’adresse t-elle ? Avez-vous eu l’occasion de contacter les organisateurs ?


  • Nous vous conseillons fortement de contacter rapidement le Moto-Club à Cayres / Yves Sigaud au 0683804142. C’est le contact indiqué sur leur site web et sur les forums. Contrairement à ce que la presse indique (Le Progrès) pas de parcour consultable en ligne. Il y en aurait deux, un soft et un hard.


  • Est-ce que les communes ont leur mot à dire quant à l’interdiction de passage sur leur territoire ?


  • Je transfère un message du collectif via Ludivine qui a des difficultés pour entrer sur le forum, encore cette histoire avec notre antispam trop sévère :

    « Le collectif souhaitait répondre aux différentes remarques de l’article :

    Pour répondre au premier commentaire, la lettre était destinée à l’Eveil afin d’alerter les autorités et les organisateurs. L’Eveil a cependant refusé de le diffuser. Réponse de l’Eveil : "Nous ne voulons pas faire la poste".

    Oui les communes ont leur mot à dire. Si ce n’est que les organisateurs n’ont pas suivi le véritable tracé signé par les mairies. A savoir aussi qu’au minimum 4 propriétaires n’avaient pas donné leur accord pour le passage sur leurs terrains et ont interdit le passage des motos.

    Hier des riverains ont essayé de prendre contact avec l’organisateur afin de demander que les motos ralentissent dans les villages. Il n’a jamais répondu aux appels téléphoniques ni aux SMS... »


Un message, un commentaire ?

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

naviguer par mots


le temps

Soutenir par un don