Vous êtes ici : Accueil » Alleyras » Mortel : à Alleyras la SNCF laisse les enfants s’amuser avec les traverses (...)

Mortel : à Alleyras la SNCF laisse les enfants s’amuser avec les traverses empoisonnées au créosote [MAJ][Réponse SNCF]

D 14 mai 2015     H 18:11     A mko     C 0 messages


agrandir

[ Mise à jour du mardi 23 juin 14h ]

Nous recevons ce jour la réponse de la direction SNCF Auvergne. Dont acte.

[ Mise à jour du lundi 18 Mai 15h ]

Nous apprenons des riverains que la SNCF est en train de recouvrir son stock de traverses de bâches.

[ Article du 14 mai ]

L’odeur est insoutenable. Ce mercredi 13 mai il fait chaud à Pont d’Alleyras et les émanations de créosote dégagées par les nouveaux stocks de traverses en bois récemment disposés autour de la gare SNCF sont très fortes. Les riverains sont affolés. Et il y a de quoi.


Les gamins d’Alleyras jouent sur les traverses mortelles librement accessibles

Depuis les éboulements sur la RD40 et la voie ferrée du train Cévenol, dont les réouvertures ne sont indiquées ni par le conseil départemental de Haute Loire ni par la SNCF, les agents qui s’approvisionnaient en traverses au dépôt de Monistrol d’Allier pour leurs travaux de remplacement sont bloqués et ont jugé utile de créer un dépôt en gare d’Alleyras.

Sauf qu’à Monistrol les tas de bois étaient protégés par une bâche suite à la plainte des habitants. Pas à Alleyras.

Sauf qu’à Alleyras aucun panneau ni pourtour de sécurité n’interdisent l’accès à quiconque.

Sauf que ce traitement du bois est à l’origine de la "maladie honteuse des poteaux".


Aucune interdiction d’accès ni de protection contre les émanations

Sauf que selon Wikipédia :


- Un bref contact direct avec de grandes quantités de créosote de goudron de houille peut entraîner une éruption cutanée ou des irritations sévères de la peau, des brûlures chimiques de la surface des yeux, des convulsions et une confusion mentale, une attaque des reins ou du foie, et même provoquer l’inconscience ou la mort.

- Un contact cutané direct avec de faibles doses de mélanges de créosote ou avec leurs vapeurs peut entraîner une sensibilité à la lumière accrue, des dommages à la cornée, et des lésions cutanées.

- Une exposition plus longue à la vapeur de créosote peut provoquer des irritations des voies respiratoires.

Et sauf donc que des enfants jouent quotidiennement aux abords et sur les traverses traitées avec ce produit mortel. Rien ne les en empêche.

Le collectif des usagers des transports du haut-Allier monte une nouvelle fois au créneau et vient d’écrire à la SNCF pour lui demander des explications et des mesures urgentes.

Dans les médias :

- interview dans le journal à 12h de Radio Totem Auvergne du 15 Mai.

- Zoom d’Ici 43 le 21 mai :

Portfolio

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

naviguer par mots


le temps